Afrique/Autonomisation des femmes: Ouverture du concours « Investir en faveur des femmes dans l’agroalimentaire » à Abidjan
| Great Event Tv | Agriculture | Actualité  Vu 151327 fois
Article N°6052

Afrique/Autonomisation des femmes: Ouverture du concours « Investir en faveur des femmes dans l’agroalimentaire » à Abidjan

Julie Muyela, Directrice financier de l?AECF
Le Fonds d’investissement Africa Enterprise Challenge Fund (AECF) a officiellement lancé le concours « Investir en faveur des femmes dans l’agroalimentaire » à Abidjan, le 18 septembre 2018 à la maison de l’entreprise. 

« Une Afrique rurale prospère et entreprenante » tel est l’objectif que s’est fixé the Africa Enterprise Challenge Fund (AECF) en lançant le concours « Investir en faveur des femmes dans l’agroalimentaire » (IIW). C'était en présence de l'ambassadrice de la Grande Bretagne en Côte d'Ivoire, des responsables de l'AECF, des différents partenaires, des responsables de la Banque Africaine de Développement, des représentants du gouvernement ivoirien et des responsables du Patronat.

Dans son allocution, Silué Sionséligam, Directeur de l’Evaluation des projets, représentant le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a indiqué que le Programme national d’investissement agricole (PNIA 2) lancé en 2016 accorde une place prépondérante aux femmes et aux jeunes. Il a en outre indiqué que les productions vivrières de la Côte d’Ivoire sont passées de 12 millions de tonnes en 2012 à 17 millions en 2017, grâce aux femmes. Il a salué l'initiative de l'AECF au nom du gouvernement ivoirien.

Pour Julie Muyela, Directrice financier de l’AECF, le programme l'IIW est une initiative dédiée aux femmes pour des chaînes de valeur agricole plus inclusives dans la lutte contre la pauvreté rurale et l’insécurité alimentaire et pour l’égalité entre les sexes, la création d’emplois pour les femmes. Pour elle, ce programme permettra aux femmes d’avoir accès aux instruments financiers dans le domaine de l’agriculture et de l’agrobusiness, des secteurs où des inégalités sont largement constatées. Donc l’accent dans l’agroalimentaire vise à réduire les inégalités et contribuer aux défis des Objectifs de développement durable (Odd).

Le Dr Namizata Binaté Fofana, Directrice générale de de la Femme, de la Famille et de l’Enfant représentant la ministre a salué cette initiative qui s’inscrit dans la droite ligne de la politique du Gouvernement en matière d’autonomisation de la femme, à travers le Programme national d’investissement agricole (PNIA). Poursuivant, le Dr Namizata Binaté Fofana a expliqué qu’en plus d’être en phase avec le PNIA, cette initiative s’aligne sur l’agenda 2063 de l’Union africaine.

Notons que cette initiative bénéficie de l’Appui financier de la Grande Bretagne à hauteur de 300 millions de dollars pour toute l’Afrique subsaharienne, a fait savoir l’ambassadeur de Grande Bretagne en Côte d’Ivoire Josephine Gauld.

Le fonds pilote IIW dispose d’un budget de plus de 3 milliards de francs CFA soit environ 5,9 millions de dollars US pour des investissements dans dix à trente entreprises opérant dans des chaînes de valeur agricoles spécifiques pour les femmes en Côte d’Ivoire dans ; l’anacarde, le karité, le manioc, le palmier à huile, les produits maraîchers et le riz dans 4 autres pays africains que sont ; le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l'Ethiopie et la Sierra Leone. L’AECF compte porter à terme la taille de son fonds à 50 millions de dollars US pour couvrir d’autres pays en Afrique subsaharienne.

La rencontre a été marquée par une table ronde sur le thème "Autonomisation et développement des femmes en vue de l'Agenda 2063 de l'Afrique".


La Rédaction


Pour postuler, cliquez sur ce lien : https://aecf.submittable.com/submit/3c8ce91c-2e87-4968-9c91-16aef2c96855/aecf-investing-in-women-iiw-programme-apply-in-english

 


La Rédaction

Lien :http://greateventtv.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant