Risque orageux du samedi 2 février 2019
| France | Analyse convective | Divers  Vu 23345 fois
Article N°22224

Risque orageux du samedi 2 février 2019

Risque d'orages modérés dans le sud-est en matinée. Risque orageux faible en régression entre Landes et Pyrénées-Atlantiques.

ANALYSE TECHNIQUE :

Un thalweg est en place sur le pays. Il est doublé en surface d'une dépression stationnant près du delta rhôdanien en journée avant de migrer vers le sud de la Corse en soirée et nuit suivante. Cette dépression va assurer des remontées douces de l'Hérault jusqu'à PACA, provoquant une assez nette déstabilisation des profils verticaux (MUCAPE > 1000 J/kg sur le littoral PACA en matinée). Dans un contexte bien convergent en surface, des averses orageuses se développeront sur les départements côtiers et remonteront dans les terres avec une activité modérée. Ces averses seront en mesure d'atteindre l'orage avec des intensités pluvieuses parfois marquées et de la petite grêle. Un potentiel de trombe marine pouvant évoluer en tornade existe sur les côtes grâce aux cisaillements présents, en particulier sur l'hérault. La Corse sera également concernée par des remontées instables, plutôt au sud-ouest de l'île, le massif protégeant le nord-est en grande partie. Plus à l'ouest, un risque orageux résiduel concernera l'extrême sud-ouest dans une situation de masse d'air froid en altitude. L'air froid gagnant progressivement les basses couches, les profils devraient rapidement se stabiliser dans les heures qui suivent.

DEROULEMENT :

De nombreuses averses évoluant ponctuellement jusqu'à l'orage concerneront la région PACA et jusqu'à l'Hérault. Modérés, ils produiront de fortes précipitations ponctuelles et de la petite grêle. La Corse sera aussi concernées par des averses un peu moins importantes et se cantonnant principalement au sud-ouest de l'île. Le risque orageux s'affaiblira et deviendra plus épars en cours d'après-midi. Sur l'extrême sud-ouest en matinée, quelques averses faiblement orageuses pourront encore concerner le secteur avant une stabilisation de la masse d'air.

KEVIN GONDRAN

Lien :http://www.extrememeteo.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant