Réaction de #Gèli-Gilles Grande sur #''langues ''#régionales pourquoi faire ?'' article paru dans la presse.

| traditionactu | Langues régionales | Actualité  Vu 25366 fois
Article N°18710

Réaction de #Gèli-Gilles Grande sur #''langues "#régionales pourquoi faire ?'' article paru dans la presse.

Dans l’édition du Petit Bleu du lundi 2 octobre 2017, un courrier des lecteurs signé posait la question « Langues régionales pourquoi faire ? » sous-entendant qu’elles ne servent à rien.

Alors examinons le cas de l’occitan qui en Lot et Garonne et dans 30 autres départements du sud de la république française y est une langue beaucoup plus indigène que le français.
Sans l’invasion française des terres occitanes au 13ème siècle, les mots Amour et Troubadour ne seraient pas dans le Français d’aujourd’hui.
C’est à cette langue dite régionale qui ne vaut rien que les Portugais ont emprunté au Moyen âge une partie de son alphabet pour écrire la leur.       
C’est dans cette langue dite régionale qui ne sert à rien que fut composé en 1492  « Lo Compendion de l’abaco » un traité de mathématiques important dans l’histoire de cette matière scientifique.
C’est dans cette langue que Jasmin d’Agen (1798-1864) et Aristide Salères (1875-1949) de Laroque Timbaut écrivirent quelques-unes des plus belles pages de la littérature occitane. C’est grâce à elle que Frédéric Mistral obtint un Prix Nobel de Littérature en 1904.

Mais au nom du tout en français, pratiqué par le système scolaire que nous entretenons avec nos impôts, les occitans du Lot et Garonne et d’ailleurs n’y ont pas accès.     
C’est encore et toujours cette langue de si peu de valeur qui est co-officielle au Val d’Aran à la source de Garonne en Catalogne « espagnole ».
Si les petits occitans étaient scolarisés dans cette langue qui est au coeur de la latinité ils seraient pleinement en contact avec celle-ci et le monde entier.   
Notre lecteur fantasme sur le français « langue la plus parlée en Europe au 18ème siècle ». Oui … par les élites, qui parlaient aussi la langue de leurs peuples respectifs.

Sait–il que le français est une langue régionale en Italie, en Suisse, en Belgique et au Canada ? Dans sa logique les francophones de ces Etats-là devraient abandonner leur langue au profit de l’italien, du suisse, du belge ou du canadien ou de la langue dominante. (NDLR : désolé, il n’existe pas de langue suisse, belge ou canadienne.)      
En 2005, un ancien premier ministre français a déclaré : « La France s’est créé par la destruction de 5 cultures Bretonne, occitane, alsacienne, corse et flamande ». Ce dangereux extrémiste s’appelait … Michel Rocard.
Gèli-Gilles Grande    geli.grande47(arobase)laposte(point)net
05.53.87.09.47. 06.32.52.37.16.


 

Gèli-Gilles Grande

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant