Paris
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire

Art Basel Miami 2019

| Reportage | [Art] Expositions | Artistes Locaux | Vu 1903 fois
[GREAT EVENT TV] Vidéo N°16803
Cette année, la foire a accueilli principalement une foule entièrement américaine. Selon Lelong Gallery, la fièvre asiatique et européenne pour Bâle diminue depuis les années 2000. La galerie française Lelong (basée à Paris et à New York) a eu le privilège d'assister à l'évolution du salon puisqu'elle y participe depuis ses débuts. Cette année, ils ont vendu un Kounellis pour 150 000 $, certaines œuvres de Leonardo Drew pour 80 000 $ et d'autres de Samuel Levi Jones.

Pour cibler le public américain, une autre galerie française, Templon , a montré des artistes américains tels que George Segal, Jim Dine ou Philip Perstein qui abordaient le thème du corps. Ils ont vendu des pièces d'Omar Ba entre 30 000 $ et 120 000 $, ajoutées à un grand format de Kehinde Wiley pour 250 000 $. Bien sûr, les transactions des multimilliardaires se sont à nouveau regroupées sur les stands des galeries «de premier ordre»; deux Rauschenberg sont allés pour 1 M $ à Pace le premier jour et une Agnes Martin pour 1,5 M $ le dernier ; 1 toile de Bridget Riley et Chris Ofili a valu 1,5 M $ et 1,1 M $ chez Zwirner ; un Baselitz a été vendu pour 3,5 millions de dollars chez Ropac ; un quadriptyque Carmen Herrera à 2,5M $ chez Lisson et un David Hammons à 2,4M $ chez Hauser & Wirth. Le dernier jour, Hammer a vendu un Chagall pour 2 M $ et bien sûr Perrotin a vendu la célèbre banane susmentionnée, composée de 3 pièces, pour le modeste prix de 120 000 $ à deux institutions publiques et un collectionneur privé.
[GREAT EVENT TV]

Toutes les vidéos
  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant