Pour accéder à la souveraineté numérique, il nous faut penser et agir numérique intégratif
France Education aux médias
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| Gaëlle Laborie | Souveraineté numérique | Divers  Vu 188771 fois
Article N°24266

Pour accéder à la souveraineté numérique, il nous faut penser et agir numérique intégratif

Cela fait des mois que tout le monde s’inquiète de l’emprise des géants du numérique sur notre économie, liberté de penser, propagation de fake-news, fracture numérique…. Il est temps maintenant d’agir et d’agir ensemble.

Penser Numérique Intégratif permet à tous les acteurs de participer à un retour vers un vrai Internet « Réseau des réseaux » avec un maillage n’excluant aucun territoire, protégeant l’humain et le rendant acteur et  responsable de son activité connectée.


Avoir libre accès aux recherches sur Internet sans traçage et profilage.

S'approprier des outils numériques permettant de se protéger et de lutter contre tous dangers liés à l’utilisation d’Internet pour se protéger et faire valoir  son droit à la vie privé, à la propriété industrielle et commerciale.....

Comprendre sa responsabilité « connectée »

- droit et devoir vis-à-vis de ou des sociétés propriétaires des plateformes que vous utilisez, car elles sont responsables, l’impact de vos achats en ligne sur l’économie locale

Former les utilisateurs pour que le numérique soit intégratif car la fracture numérique ne se limite pas, comme nous l'entendons trop souvent au Haut Débit, mais aussi à la méconnaissance de l'informatique par les citoyens dans les territoires (les sites ou applications intuitifs ne facilitant pas l’apprentissage à l’informatique).

Modifier les usages de connexion pour passer d'une consommation addictive à une consommation constructive.

S’éduquer aux médias et à l'information  pour développer son ouverture d'esprit et ne pas tomber dans les pièges de la désinformation et autres dangers.

Passer de la compétitité au partage de compétence pour créer un numérique cohérent, accessible  et compréhensible par tous.

Réaliser  cette mutation rapidement implique :

 
- La réappropriation de l'espace numérique  par l'utilisation d'outils européens non toxiques : Il s’agit ici de créer une souveraineté numérique européenne pour contrer la vampirisation américaine ou chinoise.
 
- L'acquisition de connaissances tant basiques que complexes de l'utilisation numérique par les citoyens et le changement  des habitudes de connexion: Intégrer  l'utilisation de nouveaux services indépendants des GAFAM+ ou BATX.
 
- Donner la possibilité aux utilisateurs de formuler leurs besoins afin que les décideurs et informaticiens adaptent le numérique à leurs demandes.  Créer ainsi le partage de compétences de tous les acteurs impliqués dans la transition numérique  pour que le numérique ne soit plus imposé à une majorité, mais bien pensé et développé pour répondre à leurs besoins.
 
- Créer de nouveaux métiers accompagnant ce changement.
 
La réalisation de ces objectifs nécessite un réapprentissage et une autre façon de penser numérique :
 
- passer de l'utilisation individuelle à l'utilisation globale (chaque individu participe en modifiant ses usages d’Internet  au changement global et participe à la souveraineté numérique, à la redynamisation des territoires, ….. en s’imprégnant une véritable culture numérique citoyenne )
 
- Passer du consumérisme numérique à une pratique vertueuse
 
- Remettre en question ses croyances numériques « je n’aurai aucune visibilité si je ne suis pas sur Facebook » et savoirs généraux «vous devez impérativement avoir Google analytique sur votre site Internet pour être référencé chez Google » et en se libérer des algorithmes des GAFAM+ qui nous proposent des contenus en lien avec nos navigations sur Internet, influençant ainsi nos  choix.

Cinq axes d'intervention :  Les acteurs du numérique intégratif -  Concevoir pour et avec l'humain -  Numérique intégratif et territoires - Responsabilité connectée - Souveraineté numérique Européenne

Les acteurs du numérique intégratif - Apprendre à cliquer européen


Chaque individu doit reconquérir son droit à être maître de ses choix et de sa consommation numérique.

Il doit pouvoir S'approprier des outils numériques permettant de se protéger et de lutter contre tous dangers liés à l’utilisation d’Internet à l’aide de et véritables alternatives aux GAFAM+ et BATX pour se protéger et faire valoir  son droit à la vie privé.

En Europe nous avons les acteurs du numérique de demain qui rivalisent déjà avec l'ensemble des continents. En nous fédérant, en communiquant, en nous informant sur un média social collaboratif commun, nous "chasserons en meute" et alors seulement, nous pourrons atteindre une Souveraineté Numérique Européenne.

Nos données de navigation sur Internet sont aussi importantes que nos données personnelles,
leurs exploitations par les GAFAM impactent notre économie, nos vies personnelles, car leurs algorithmes influent sur ce que nous voyons chez eux. Nos Démocraties sont elles-mêmes en danger.

En créant une
sphère européenne de services, nous protégeons les internautes des GAFAM et BATX.


Concevoir Pour et Avec l'humain  – partageons nos compétences
 
Il faut qu'il soit également pensé et au service des  domaines de la santé, de l'économie, de l'écologie, de l'éducation…         
 
Cette nouvelle façon d'appréhender le numérique englobe des décideurs et techniciens du web mais également des professionnels de tous secteurs, des utilisateurs avertis et débutants pour engager et/ou accompagner les transformations nécessaires pour arriver à une utilisation vertueuse du Web en mettant le numérique au service de l'humain.

Par expérience quand vous permettez aux utilisateurs "cible" de réellement participer à la création d'un site ou d'une application,  l'
UX pensée au départ par nos professionnels, s'est perdue en cours de route.

Numérique intégratif et territoire

Nous trouvons normal d'acheter local, de se divertir local, de vivre local. Le numérique doit également servir au local en fédérant les acteurs locaux.

Il doit avoir l'accent des territoires, les habitudes des territoires, les traditions des territoires.

 

Lisser en un seul numérique universel c'est perdre les identités territoriales et c'est faire abstraction des besoins territoriaux.

La souveraineté numérique c’est oser s’affranchir des GAFAM, ne plus céder à la pression économique qui, à mon sens n’est qu’un leurre (je ne vous rappellerai pas le cas Amazon, qui sous prétexte que Monsieur BEZOS crée « quelques milliers d’emplois actuellement, nous lui laissons la porte ouverte, mais nous oublions de dire préciser combien d’emplois sont détruits, combien de TPE ferment la porte…..)

Responsabilité connectée


Tous les internautes doivent acquérir les connaissances et les bonnes pratiques qui nous permettront d'accéder à la Souveraineté numérique européenne. Nous ne pourrons vraiment penser Souveraineté Numérique Européenne que lorsque nous aurons pris conscience que nous sommes,  nous individus, nous associations, nous entreprises,  les administrations,  aussi responsables de la colonisation par les GAFAM+ et BATX de notre quotidien.

 

Souveraineté numérique

La souveraine numérique européenne ne doit plus être une théorie mais bien une mise en pratique. Internet vampirisé par les géants du numérique met en danger notre économie, notre démocratie et notre liberté individuelle.

Oser la souveraineté numérique  est plus un acte citoyen qu’une démarche entrepreneuriale.

Nous n’avons pas les mêmes moyens que les géants américains mais nous avons une richesse humaine et des valeurs qui méritent que nous tentions de rêver à surpasser cet esclavagisme numérique.

Mais c’est également se défaire des croyances limitantes que seules les licornes peuvent faire la différence.

Tous les acteurs doivent acquérir les connaissances et les bonnes pratiques qui nous permettront d'accèder à la Souverainté numérique européenne. Nous ne pourrons vraiment penser Souveraineté Numérique Européenne que lorsque nous aurons pris conscience que nous sommes,  nous individus, n associations, entreprises ,  administrations,  aussi responsables de la colonisation par les GAFAM+ et BATX de notre quotidien.

L’internaute doit  comprendre les enjeux et se placer en
citoyen/acteur de ce changement.


 
Souveraineté numérique Européenne personnelle


Souveraineté numérique Européenne entrepreneuriale

 
Pour toutes ces raisons et accèder à la souveraineté numérique européenne nous devons passer au numérique intégratif.

Mais pour cela, il faut aussi donner une chance aux TPE de province. Ne plus distribuer des millions d'euros seulement à quelques entreprises mais les investir dans dces TPE moins gourmandes mais sûrement tout aussi prometteuses...

Je terminerai par une question :  ne faudrait-il pas remplacer les décideurs "sachants théoriques" par des décideurs "sachants pratiquants" qui ont une vision globale du numérique français ?

Gaelle Laborie - Consultante en numérique intégratif

  • 1
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG