Carte Zones Défavorisées, Hôpital, Eau :  mardi 6 février, le Président du Conseil départemental Christian Astruc rencontre à Matignon le Premier ministre Edouard Philippe @tarnetgaronne_CG

| Tarn-et-Garonne (82) | Investissement | Divers  Vu 33834 fois
Article N°19448

Carte Zones Défavorisées, Hôpital, Eau : mardi 6 février, le Président du Conseil départemental Christian Astruc rencontre à Matignon le Premier ministre Edouard Philippe @tarnetgaronne_CG

C'est un jour important pour le Tarn-et-Garonne ; demain, mardi 6 février, le Président du Conseil départemental Christian Astruc rencontre à Matignon le Premier ministre Edouard Philippe pour un entretien en tête-à-tête. Cette entrevue a lieu à l'initiative de Christian Astruc qui a souhaité évoquer plusieurs sujets d'actualité en direct avec le chef du gouvernement.

Le premier d'entre eux concerne bien évidemment les manifestations des agriculteurs qui se déroulent en ce moment même en Occitanie, en particulier en Tarn-et-Garonne, au sujet de la nouvelle carte des zones défavorisées qui, en l'état actuel des choses, va pénaliser un grand nombre d'agriculteurs, déjà dans une grande précarité, et risque de conduire à leur disparition. On connaît l'attachement du Président Astruc à l'agriculture et sa volonté farouche de défendre cette profession dans un département où elle représente encore un grand nombre d'emplois. 

Autre sujet d'importance pour Christian Astruc, celui de l'assainissement et de l'eau potable. L'agence de l'eau Adour-Garonne a annoncé sa décision de baisser le volume de ses interventions financières en faveur des communes rurales et des syndicats des eaux qui pourtant, rappelons-le, financent par leurs redevances le budget de l'agence à hauteur de 90 %. Pour le Président du Conseil départemental, cette décision est inacceptable et il va donc argumenter auprès du Premier ministre afin que nos territoires ne soient pas pénalisés en matière d'équipement pour l'eau potable et l'assainissement. 

Il sera également question du projet de nouvel hôpital à Montauban. Ce sujet, porté et défendu avec vigueur par Pierre Mardegan, patron des urgences de Tarn-et-Garonne et vice-président du Conseil départemental, mérite d'être étudié au plus haut niveau de l'Etat. Avec Christian Astruc ils s'en feront les avocats car ils sont convaincus que l'hôpital actuel, ancien, vétuste et complètement saturé, n'est plus adapté aux besoins d'aujourd'hui. Montauban et le Tarn-et-Garonne méritent un équipement de santé en adéquation avec les attentes des Tarn-et-Garonnais.

On ne doute pas que sur tous ces sujets les échanges seront cordiaux, même si les problèmes sont sensibles et parfois épineux.


CD82

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant