GlobalGeoNews / Les religions, le covid 19 et le choc des paradigmes
Castelnau d'Estrétefonds Actualité
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| GlobalGeoNews | Société | Divers  Vu 54975 fois
Article N°24175

GlobalGeoNews / Les religions, le covid 19 et le choc des paradigmes

Qu'il s'agisse du réchauffement climatique, des séismes, de l'éclipse lunaire ou de toute autre survenance planétaire, les théologiens s'extasient, textes sacrés à l'appui, pour accréditer l'expression d'une malédiction divine qui serait à l'origine du Covid19, n'échappant pas à un déterminisme métaphysique moyenâgeux.  L'analyse de Youssef Chiheb


Depuis la propagation de la pandémie en Asie, en Europe et aux Etats Unis, l’ensemble de la communauté médicale, celle des experts en épidémiologie, en économie et la sphère des décideurs politiques tentent de trouver des solutions et des stratégies globales pour protéger les populations. Chacun, dans le cadre de ses compétences et chaque État, en fonction de ses moyens et de sa doctrine en matière de santé publique, impose à ses populations des protocoles de confinement comme étant une mesure salutaire pour enrayer la propagation du Covid 19. Dans ce contexte inédit, la religion est à son tour impactée dans l’exercice des rituels collectifs. Les plus fervents religieux se sont indignés et ont tenté de récupérer et d’interpréter cette pandémie comme une malédiction divine ou comme un signe précurseur de la fin du monde. Si la séparation des pouvoirs temporels et religieux a permis aux autorités et aux gouvernements des Etats laïcs de « confiner » la religion et les rassemblements religieux au nom du principe de précaution, il n’en est pas de même pour les Etats encore plombés par leur incapacité à procéder à la dichotomie entre la religion et la gouvernance civile d’une telle catastrophe sanitaire.

En Israël, les orthodoxes sont les plus touchés par le virus du covid 19, et ce, malgré la performance des infrastructures sanitaires, le couvre feu, et la généralisation de la technologie du tracking (traçage numérique). Sévèrement touchés par la pandémie, les juifs orthodoxes sont les plus réfractaires aux mesures de confinement et à l’interdiction des interactions physiques ou sociales. Ils interprètent cette pandémie comme une épreuve divine, voire une malédiction qui s’abat sur le peuple élu. (...) 


Retrouvez l'intégralité de cette analyse sur GlobalGeoNews.com


Youssef Chiheb

Lien :https://www.globalgeonews.com

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant