Région #LRMP : la répartition des services de l'Etat entre Toulouse et Montpellier #ReformeTerritoriale  @PrefetLRMP  @TvLocale_fr
Toulouse
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| LSP - Laurens Sébastien Philippe | Politique | Elections  Vu 35864 fois
Article N°15548

Région #LRMP : la répartition des services de l'Etat entre Toulouse et Montpellier #ReformeTerritoriale @PrefetLRMP @TvLocale_fr

Ce 5 janvier 2015, Pascal Mailhos récemment nommé Préfet de la nouvelle grande région Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées, a présenté lors d’une conférence de presse la nouvelle équipe de l’administration régionale de l’Etat, avec trois points : équilibre, concertation et proximité, comme le rappel le Préfet... Cette réorganisation a aussi pour but une réorganisation des effectifs, le Préfet Mailhos est revenu sur l’importance d’axer cette réorganisation sur la proximité avec le concitoyen.


Le Préfet Pascal Mailhos avait cette après-midi réuni la presse pour présenter la nouvelle grande région et les services de l’Etat en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. 

Une répartition équilibrée entre Toulouse et Montpellier...
C’est un savant équilibre entre les deux métropoles qui a été exposé. En effet, sur les huit services cinq auront leurs sièges sur Toulouse et trois sur Montpellier avec 55 % du personnel sur Toulouse (soi 2700 personnes) et 45 % sur Montpellier (soi 2300 personnes).
Toulouse :
  • La direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE)
  • La direction régionale de l’environnement, de ‘aménagement et du logement (DREAL)
  • La direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF)
  • La direction régionale des finances publiques (DRFiP)
  • Le secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR)
Montpellier :
  • La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)
  • La direction régionale des affaires culturelles (DRAC)
  • L’agence régionale de santé (ARS)
 
Il a été précisé que toutes les directions ont une antenne sur le site où elle n’a pas son siège. Ainsi, bien que la DIRECCTE soit basée à Toulouse, sont antennes sur le respect des règles en matière de produits vinicoles sera basée sur Montpellier pour exemple.
 
L’une des conséquences de la réunification des deux régions Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées est aussi des économies grâce à la suppression de certain poste ainsi qu’à la mutualisation des certains postes intermédiaires tels que le personnel ou les services informatiques. Comme le résume Pascal Mailhos, « Là où il y avait deux structures il n’y en a plus qu’une ».
 
La proximité et le terrain comme maître mot...
Enfin, le Préfet Mailhos est revenu sur l’importance des 13 départements dans cette région aussi grande que la Belgique et les Pays-Bas réunis. Pour « une Etat régional fort avec des départements forts » les fonctions de ces derniers seront renforcés en matière économique ou encore culturelle grâce aux moyens et fonds qui leur seront attribués par la région.

Le but, une plus grande proximité pour les concitoyens : « Pour les concitoyens cela veut dire que les chefs-lieux de départements auront des moyens qui sauront dégagés pour répondre à leurs attentes et qui n’auront pas l’obligation systématique de se rendre à Toulouse ou Montpellier pour avoir les réponses aux questions qu’ils se posent », explique Pascal Mailhos.

Marine ANDRIEU et Sébastien-Philippe LAURENS

Lien :http://www.tvlocale.fr/lsp-laurens-sebastien-philippe/journal.html

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant