Bilan des actions contre la Loi Travail du 19 mai 2016 à #Toulouse #Manifestation
| Toulouse Capitole | Manifestations | Actualité  Vu 46861 fois
Article N°16155

Bilan des actions contre la Loi Travail du 19 mai 2016 à #Toulouse #Manifestation

Le préfet condamne une nouvelle fois les actes d’hostilité à l’égard des forces de l’ordre.

Plusieurs actions ont été organisées aujourd’hui dans le cadre de la journée contre le projet de loi sur la réforme du code de travail.

Tôt ce matin, des actions de blocage non déclarées ont été menées aux ronds-points desservant l’aéroport de Toulouse-Blagnac ainsi que dans le quartier Saint-Cyprien de Toulouse. L’action menée à l’aéroport a perturbé le fonctionnement du site et pénalisé les passagers et les personnels des entreprises du secteur qui rejoignaient leur lieu de travail.

Lors de l’action menée dans le quartier Saint-Cyprien, des projectiles remplis de peinture ont été lancés contre la devanture du commissariat de quartier et une inscription hostile aux forces de l’ordre a été apposée sur le rideau métallique de la porte d’entrée. Ces deux gestes démontrent la volonté de certains manifestants de porter atteinte à l’autorité de l’État.

Cet après-midi, une manifestation déclarée en préfecture a rassemblé 4.000 personnes et s’est achevée dans le calme. Cependant, lors de la progression du cortège, certains individus, au visage dissimulé, ont lancé, à plusieurs reprises, des projectiles, pétards, objets remplis de peinture sur les policiers. Grâce à l’action des forces de l’ordre et à leur sang-froid, ces agissements ont été gérés dans le calme, évitant ainsi tout débordement.

En fin d’après-midi, des militants du collectif « Y a pas d’arrangement » ont occupé brièvement une salle de conférence située rue du lieutenant-colonel Pélissier dans l’intention de perturber l’organisation d’une réunion publique prévue ce soir même. Sur injonction des policiers, les manifestants ont quitté les lieux.

En prévision de cette journée et afin de restreindre les risques de débordement, le préfet a pris trois arrêtés portant interdiction de paraître aux deux manifestations de ce jour. Ces arrêtés concernent trois personnes qui ont été interpellées les 11 et 12 mai pour des faits de violences auprès de personnes dépositaires de l'autorité publique ou des faits de dégradation de biens par incendie volontaire.

A l’issue de cette journée, le préfet de la Haute-Garonne condamne une nouvelle fois les actes d’hostilité commis à l’encontre des forces de l’ordre et tient à saluer leur engagement.

po/ Communication Préfecture Haute-Garonne

Lien :http://www.haute-garonne.gouv.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant