Attentats Paris : le Cauchemar recommence ...  #PrayForParis #NousSommesUnis
Toulouse
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| LSP - Laurens Sébastien Philippe | A la une | Attentats  Vu 8851 fois
Article N°15249

Attentats Paris : le Cauchemar recommence ... #PrayForParis #NousSommesUnis

Hier soir à 21h16, l’horreur a de nouveau touché la France. Ce matin le bilan est effroyable : au moins 127 morts et 192 blessés... La France est en Guerre et en Etat d’urgence.

L’effroyable, l’horreur, le drame...
Des attaques ont été menées dans six lieux vendredi 13 à Paris tandis que des explosions retentissaient à l'extérieur du Stade de France. Huit terroristes présumés sont morts.

 

Comme on le signalait dès hier soir, les attaques ont été menées dans sept lieux différents:
- Au niveau du Stade de France, 4 morts dont trois terroristes, à 21h16 trois explosions ont retenti autour de l'enceinte sportive pendant le match amical France-Allemagne, devant 80 000 spectateurs.
- Au niveau du Bataclan (XIe arrondissement), au moins 82 morts : Quatre hommes armés, à visage découvert, ont pris en otage les spectateurs du Bataclan et vont ouvert le feu aux cris de "Allah Akbar". Selon un témoin ils auraient justifié leurs actes en ces termes : « C'est la faute de Hollande, c'est la faute de votre président, il n'a pas à intervenir en Syrie ». Les Forces de l’ordre ont lancé un assaut vers 0h30 et s'est terminé vers 1h. Un des terroristes a été neutralisé par la Police et les trois autres sont morts en actionnant une ceinture d'explosifs.
- Rue Bichat (Xe) au moins 12 morts, une fusillade a éclaté à l'angle des rues Bichat et Alibert, sur la terrasse du restaurant Le Petit Cambodge.
- Rue de Charonne (XIe), 19 victimes ont péri dans une scène de guerre,  au café La Belle équipe.
- Boulevard Voltaire (XIe), un kamikaze mort
- Rue de la Fontaine au Roi (XIe), 5 morts à  la terrasse d'une pizzeria, "La Casa Nostra", à proximité de la place de la République.
 
L’Etat d’urgence déclaré...
L’état d’urgence est un régime d’exception qui doit être déclaré par décret pris en Conseil des ministres (ce qui a été fait ce samedi matin, voir le Journal officiel du 14 novembre).

L’Etat d’urgence est décrit par la loi n° 55-385 du 3 avril 1955. C’est une situation spéciale qui restreint les libertés et qui « confère aux autorités civiles, dans l'aire géographique à laquelle il s'applique, des pouvoirs de police exceptionnels portant sur la réglementation de la circulation et du séjour des personnes, sur la fermeture des lieux ouverts au public et sur la réquisition des armes »

Dans le concret, l’Etat d’urgence permet aux préfets d’établir un couvre-feu, de prononcer des interdictions de séjour et des assignations à résidence contre les individus. Il autorise aussi la fermeture des lieux publics, comme les salles de spectacle, les cafés ou les salles de réunion.
Il permet aussi, sur disposition express du décret déclarant l’état d’urgence, décider du contrôle de la presse, des publications, des émissions de radio ou encore des projections de cinéma et des représentations théâtrales.

Enfin, il permet aussi de dessaisir la justice de prérogatives essentielles : les autorités administratives obtiennent le droit de pratiquer des perquisitions, de jour comme de nuit, et la justice militaire peut être déclarée compétente.

Dans notre histoire, il a précédemment été instauré en 1961, lors du putsch des généraux à Alger, en 1984 en Nouvelle-Calédonie, et en 2005 par Jacques Chirac lors des émeutes en banlieue.

De plus, les frontières françaises ont été rétablis enfin de garantir la sureté de l’Etat, par décision du Conseil des Ministres d’hier soir.

Un Conseil de Guerre à l’Elysée...
Ce matin à 9h00, un conseil de défense a été convoqué et d’ores et déjà 1500 militaires supplémentaires ont été mobilisés.
Le Président de la République restera à Paris et ne participera pas au G20. Il sera représenté par le ministre des affaires étrangères et du développement international et par le ministre des finances et des comptes publics.
 
 


 

Sébastien-Philippe LAURENS

Lien :http://www.tvlocale.fr/lsp-laurens-sebastien-philippe/journal.html

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant