Inauguration officielle de l'Elbphilharmonie Hamburg
| International | Classique | Actualité  Vu 103178 fois
Article N°17293

Inauguration officielle de l'Elbphilharmonie Hamburg

L'inauguration de l'Elbphilharmonie Hamburg s'est déroulée aujourd'hui avec une
cérémonie officielle et un premier concert. Elle constitue dorénavant le nouveau coeur de
cette métropole de la musique située au nord de l'Allemagne. Grâce à son architecture et à
son programme, cette salle de concert spectaculaire parvient à allier l'excellence
artistique et un éclectisme maximal. Conçue par le bureau d'architectes Herzog & de Meuron
et idéalement située entre la ville et le port, l'Elbphilharmonie est construite sur le
Kaispeicher, un ancien entrepôt en briques, surmonté d'une nouvelle structure en verre
dotée d'un toit dont les lignes évoquent des vagues. En plus de ses trois salles de concert, ce bâtiment abrite entre autres un hôtel et une plateforme panoramique accessible à tous les visiteurs qui vient encore souligner le caractère " maison pour tous " de ce nouvel édifice emblématique de Hambourg.

 

Les célébrations accompagnant l'inauguration ont débuté par une cérémonie officielle organisée dans la grande salle. Joachim Gauck, le président de la République fédérale d'Allemagne, Olaf Scholz, le premier maire de Hambourg, Jacques Herzog du bureau d'architectes Herzog & de Meuron et Christoph Lieben-Seutter, son intendant général, ont pris la parole. La chancelière allemande Angela Merkel se trouvait parmi les invités, tout comme de nombreuses personnalités de haut rang du monde de la politique et de la culture.


L'Orchestre symphonique de la NDR, l'orchestre résident de l'Elbphilharmonie, a joué sous la direction de son chef, Thomas Hengelbrock, accompagné de la chorale du Bayerischer Rundfunk et de solistes invités de réputation internationale, tels que Philippe Jaroussky (contre-ténor), Hanna-Elisabeth Müller (soprano), Wiebke Lehmkuhl (mezzo-soprano), Pavol Breslik (ténor) et Bryn Terfel (baryton-basse).

La première représentation d'une oeuvre de commande créée spécialement pour cette occasion par le compositeur contemporain allemand Wolfgang Rihm, Reminiszenz. Triptychon und Spruch in memoriam Hans Henny Jahnn, pour ténor et grand orchestre a constitué l'un des temps forts de la soirée. L'orchestre a ensuite alterné des oeuvres provenant de différents siècles qui ont permis pour la première fois d'apprécier pleinement l'acoustique exceptionnelle de la grande salle conçue par l'acousticien japonais de réputation internationale Yasuhisa Toyota. Le concert de cette soirée s'est terminé en apogée avec le dernier mouvement de la Neuvième Symphonie de Beethoven, dont le choeur final, l'Ode à la Joie, a traduit à merveille l'atmosphère qui régnait lors de l'inauguration de la nouvelle salle de concert.

Durant le concert, la façade de l'Elbphilharmonie s'est transformée en écran sur lequel les spectateurs ont pu admirer de splendides illuminations. La musique jouée dans la grande salle était en effet traduite en temps réel en couleurs et en formes projetées sur le bâtiment. Admirée par des milliers de spectateurs, l'Elbphilharmonie a rayonné de toute sa splendeur de nouvel emblème avec en toile de fond la ville et le port. Voustrouverez de plus amples informations sur http://www.elbphilharmonie.com.



image http://www.apimages.com/

 

PrNews

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant