Les @hopital_necker - Enfants malades et Cochin AP-HP ont participé à la 2ème Game Jam destinée à créer des « serious games » pour adolescents et jeunes adultes atteints de mucoviscidose @APHP
Paris
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| Paris | Santé | Pédiatrie  Vu 20490 fois
Article N°23341

Les @hopital_necker - Enfants malades et Cochin AP-HP ont participé à la 2ème Game Jam destinée à créer des « serious games » pour adolescents et jeunes adultes atteints de mucoviscidose @APHP

La deuxième « Game Jam » a été organisée à La Suite à l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP les 19 et 20 octobre 2019. Ce rendez-vous a permis de mobiliser de jeunes patients, des équipes soignantes et des développeurs autour de la création de « serious games » en santé respiratoire.

Ce projet, porté les hôpitaux Necker-Enfants malades et Cochin AP-HP et le collectif international Breathing Games, bénéficie d’un soutien de la fédération hospitalière de France.


Aujourd’hui dans le monde, neuf personnes sur dix respirent de l’air pollué et une personne sur cinq vit avec une maladie respiratoire chronique. En France, près de 7 000 personnes sont atteintes de mucoviscidose. Parmi elles, six patients sur dix ont une observance faible à leur traitement.

Cette « Game jam », organisée pour la 2ème fois à l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, avait pour objectif de créer de manière participative des outils ludiques pour auto-évaluer sa santé, connaître les bonnes pratiques de soin et avoir davantage de motivation à suivre son traitement. Elle a rassemblé une vingtaine de personnes au profil varié (designers, ingénieurs, développeurs, patients atteints de mucoviscidose et soignants) pour co-créer des jeux digitaux et un capteur de respiration accessibles et librement adaptables. L’objectif était de favoriser l’observance et les comportements adéquats chez les adolescents et les jeunes adultes atteints de mucoviscidose. Il fait suite à la 1ère Game Jam qui s’était déroulée en mars dernier.

Parmi les jeux lancés lors du premier événement :

« Dichosim » : un jeu qui s’appuie des situations du quotidien donc l’objectif est d’encourager les jeunes à discuter de leurs habitudes avec d’autres personnes et connaître ainsi les bonnes pratiques.

« Rise » : un jeu où quatre personnages font un pèlerinage sur une montagne sacrée. Les motivations des personnages sont diverses. L'ascension va être de plus en plus éprouvante, à mesure que le niveau d'oxygène lié à l'altitude et aux capacités respiratoires de chacun diminue.

Tout au long du week-end, les jeux ont été testés par les patients afin de déterminer s’ils sont adaptés et afin d’évaluer le possible impact sur leur santé.

"Les jeux vidéo qui accompagnent une thérapie sont-ils bénéfiques ?"

C’est la problématique sur laquelle se penchent les équipes hospitalières des hôpitaux Necker-Enfants malades AP-HP et Cochin, et le collectif Breathing Games.  A travers des événements participatifs et transdisciplinaires, le patient est incité à devenir acteur de sa santé, passage indispensable pour éviter toute rupture dans le soin, surtout lors de la transition vers l’âge adulte. La 2ème « Game jam » avait vocation à encourager chacun à prendre soin de sa santé respiratoire et à créer des outils communs  qui pourront être utilisés  partout dans le monde. Ce projet permet en effet de mutualiser les ressources pour rendre les connaissances et les technologies en santé respiratoires ludiques, accessibles et librement adaptables.

A propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Elle s’organise en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ;  AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articule autour de cinq universités franciliennes. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr
 


Source APHP

Lien :https://www.aphp.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant