@Fed_Habillement Le Black Friday, un enjeu complexe pour les commerçants indépendants de la branche habillement-textile. Une fausse bonne idée pour un avenir économiquement viable et durable !
Saint-Pathus Economie
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| France | Entreprise | Actualité  Vu 26749 fois
Article N°23507

@Fed_Habillement Le Black Friday, un enjeu complexe pour les commerçants indépendants de la branche habillement-textile. Une fausse bonne idée pour un avenir économiquement viable et durable !

Importée des Etats-Unis depuis quelques années, le Black Friday est une période de promotions exceptionnelle qui se déroule chaque 4ème vendredi du mois de novembre. En France, cet évènement s’est transformé en une semaine entière de promotions : la « Black Week ». Un rendez-vous devenu incontournable pour les consommateurs qui y voient l’occasion de faire le plein de bonnes affaires, mais qui suscite bien des controverses notamment chez les commerçants.

Aujourd’hui la Fédération Nationale de l’Habillement (FNH) dénonce une prise de position politique qui défie l’intelligence et la liberté du consommateur et qui ignore la concertation mise en oeuvre au sein de la Commission de Consultation du Commerce. Elle prend position contre la durée de l’opération imposée par les grands distributeurs, enseignes et plateformes. La FNH ne demande pas à ce que le Black Friday soit supprimé, les commerçants doivent garder leur libre arbitre dans la mise en place de cette opération, elle propose cependant que sa durée soit strictement limitée au dernier vendredi du mois de novembre.

Les commerces indépendants du secteur de la mode souffrent aujourd’hui d’un mal structurel, qui impacte leurs marges. S’ils redoutent la conséquence des grèves sur les ventes de décembre, et gardent le souvenir de l'effet des Gilets Jaunes en 2018, ils sont néanmoins conscients que cette frénésie promotionnelle menace le détaillant qui n’a pas encore écoulé son stock et qui ne peut que « rogner » sur sa marge. Par ailleurs, les affiliés ou franchisés indépendants sont soumis aux décisions de leurs enseignes qui n'ont pas attendu la fin du mois de novembre pour proposer des rabais, sans s’inquiéter des conséquences pour le commerce de proximité indépendant.

De plus, mettre en place des promotions de la sorte à quelques jours du plus gros mois de l’année se révèle être suicidaire. A ce rythme, sans marge et dans une tendance à la déconsommation, les entreprises de commerce de proximité quelles qu’elles soient seront rapidement asphyxiées.

Aussi, l’annonce de grèves à partir du 5 décembre avec les menaces de prolongation de la part des syndicats, fait régner un climat de peur chez tous nos concitoyens. Les commerçants qui ont pris la liberté de limiter eux-mêmes la période de ces promotions ou qui y sont farouchement opposés subissent des pressions insoutenables.

Eric Mertz, Président de la FNH demande à ce que chacun revienne à la raison : « Ce qui se joue là, c’est n’est pas la revendication d’un nouveau mode de consommation, moins frénétique ou plus écologique, mais bien la question d’un comportement durable et responsable qui a du sens et de l’utilité, pour créer de la richesse territoriale, des emplois et qui implique nécessairement des prix justes tout au long de l’année. C’est aussi et surtout la responsabilité du commerçant garant de confiance qui permet de consommer mieux en toute transparence !»

La FNH espère ainsi que les parlementaires prendront conscience que toute la politique gouvernementale qui consiste à redynamiser les territoires et créer de l’emploi ne pourra se faire qu’avec des entreprises économiquement pérennes : c’est tout un système qui doit évoluer !


A propos de la Fédération Nationale de l’Habillement :

La Fédération Nationale de l’Habillement est la seule organisation représentative des commerces indépendants ayant une activité dans le prêt-à-porter. Elle a pour mission de représenter le commerce de détail indépendant de l’habillement et du textile dans toute sa diversité auprès des pouvoirs publics français et européens et des milieux économiques. Le secteur représenté par la FNH regroupe ainsi 38.000 magasins, 80.000 salariés et pèse 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Elle mène des actions de veille et de lobbying mais aussi d’anticipation et d’accompagnement des mutations de la branche par la formation et l’information des publics concernés.

P/O Éric Mertz Président de la FNH, le 28 novembre 2019

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant