Toulouse : Hommage aux Victimes de Guerres pour la Toussaint au Cimetière Terre Cabade.
| Toulouse | Hommage | Actualité  Vu 50182 fois
Article N°15219

Toulouse : Hommage aux Victimes de Guerres pour la Toussaint au Cimetière Terre Cabade.

« Il ne faut jamais oublier… »

  Chaque année, le 1e-Novembre jour de célébration liturgique de tous les saints connus et inconnus, l’État Français, la Région Midi-Pyrénées, le Département de la Haute-Garonne, la Municipalité de Toulouse, les Autorités Militaires et les Associations d’Anciens Combattants tiennent à honorer la mémoire des soldats morts pour la France. Une nouvelle fois cette année nombreux étaient les élus, les personnalités et les familles de disparus durant les différents conflits. Le recueillement, le devoir de mémoire et la transmission aux générations futures étaient le socle de ce rassemblement.

  « C’est une journée doublement importante car c’est le jour des morts, mais aussi celui où l’on rend hommage à tous ceux qui se sont sacrifiés pour la Patrie et pour notre liberté. Aujourd’hui nous avons déposé plusieurs gerbes devant la Crypte du cimetière où sont conservés les restes de plus de 1700 héros de guerres. Mais nous l’avons fait également devant le monument du Souvenir Français. Cette association est très importante qui fait exister la mémoire et qui veille à ce que l’on n’oublie pas ce qu’à représenté la guerre pour les Français. C’est un moment important pour la société d’aujourd’hui », expliquait Marc Chappuis, représentant du Préfet de Haute-Garonne Pascal Mailhos.

  Juste après les dépôts de gerbes du Sous-préfet Marc Chappuis, du représentant du Maire Jean-Batiste de Scorraille et du Président National de la FNACA Guy Darmanin, la Marseillaise fut lancée et reprise solennellement en cœur. Cependant, ce fut un moment rare qui fit la rareté de cette matinée. Suite à une volonté du Maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, la Crypte sous le monument de Salonique fut ouverte. Le Préfet, les élus, les personnalités et les curieux eurent l’occasion de pénétrer à l’intérieur de lieu si rare. Il faut souligner que la veille, plus de 400 Toulousains étaient venus découvrir ces couloirs méandreux qui renferment depuis quarante ans 1706 ossements de soldats.

Il fut évident, au vu de l’émotion qui régnait au cimetière, que l’importance de se souvenir de ces périodes tragiques de l’histoire est évidente. Mais la volonté des différents acteurs de la cérémonie, tels la vingtaine de Porte-drapeaux présents, était la transmission aux générations futures. Certes parmi ces Porte-drapeaux, il y avait de nombreux fidèles. Mais ils peuvent de plus en plus compter dans leur rang des jeunes qui eux n’ont pas connu la guerre. Pour exemple les précisions de Romain, collégiens venu se recueillir aux cotés de son grand-père, initiateur de cette vocation.

  « Cela va faire un an que je suis Porte-drapeaux dans les cérémonies. Au début je venais voir mon grand-père quand il était Porte-drapeaux au 14-Juillet. Ensuite il m’a demandé si je voulais le devenir aussi. C’est très important pour moi le devoir de mémoire et de représenter la France » confiaient le jeune Romain Pivato et son grand-père. Ce dernier ajouta : « je suis très fier que mon petit fils prenne la succession. C’est bien qu’il pense à la France et tous ces soldats que l’on a perdu pendant ces guerres. Car on ne leur en parle pas beaucoup ».

  Le nombre de soldats tués pendant l’ensemble de ces conflits est énorme. La population de la Ville Rose et de l’ensemble du département de la Haute-Garonne a payé un lourd tribut. Mais tous ces gardiens de la liberté peuvent être fiers de là où ils sont de l’éternel hommage qui leur est rendu.



Crédit photos: MIKAËL BORDENAVE

MIKAËL BORDENAVE

Lien :http://www.mikael-bordenave.com/1-novembre-2015-au-cimetriere-de-terre-cabade.html

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant