@iscpaToulouse #JeSuisCharlie : Un an après, que reste-t-il de cet esprit ?

| Toulouse | A la une | Divers  Vu 7299 fois
Article N°15569

@iscpaToulouse #JeSuisCharlie : Un an après, que reste-t-il de cet esprit ?

Le 7 janvier 2015, la France était touchée par une vague d’attentat coutant la vie à 17 personnes. Toulouse et la France s’était alors rassemblé pour défendre la liberté d’expression derrière Je suis Charlie. Un an plus tard, que reste-t-il de cet esprit ?

Il y a un an la France était victime d’une première vague d’attentats ayant porté atteinte à l’un des fondements  de notre République : la liberté, avec les tueries de Charlie Hebdo, Montrouge et de l’Hyper Cacher. En tout, se sont 17 personnes qui ont perdu la vie, 12 à Charlie Hebdo, une à Montrouge et 4 à l’Hyper Cacher.

A Toulouse, comme dans le reste de la France, une vague d’émotion déferlait pour défendre la liberté  d’expression avec un message : Je suis Charlie. Tout le pays était descendu dans la rue lors de grande marche républicaine. Depuis la libération, aucun rassemblement n’avait était aussi importante. A Toulouse, ce fût près de 120 000 personnes qui descendirent dans les rues.

 

Un an plus tard, pour cette première commémoration nous sommes allés poser la question aux étudiants de l’école de journalisme et de communication de Blagnac, « Que reste-t-il de l’esprit Je suis Charlie ? ».
Dans le même temps, l’école ISCPA a organisé une sensibilisation et un temps de pause sur la notion de liberté d’expression avec une journée dédiée au dessin de presse. En groupe, les élèves ont pris crayon et stylo pour rendre un hommage à Charlie Hebdo et célébrer la liberté d’expression et de la presse. 

Marine ANDRIEU

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant