Bilan de la commission départementale de Lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains : une forte mobilisation en Haute-Garonne @PrefetOccitanie
Toulouse
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| Haute-Garonne (31) | Femmes | Prostitution  Vu 10655 fois
Article N°23659

Bilan de la commission départementale de Lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains : une forte mobilisation en Haute-Garonne @PrefetOccitanie

Le 23 janvier 2020, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, a présidé la commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle, à l’occasion du bilan de sa deuxième année de fonctionnement

Cette instance est une application pratique de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées.

Depuis son installation, l’investissement des 20 membres désignés (représentants de l’État et ses services, le procureur de la République, les collectivités territoriales, l’ordre des médecins et les 3 associations agréées) a abouti à la validation de 28 parcours de sortie de la prostitution et d’insertion sociale et professionnelle (sur les 30 dossiers étudiés). Vingt-sept d’entre elles sont de nationalité nigériane et victimes de traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle ; ces parcours leur permettent de se projeter dans l’avenir en obtenant une autorisation provisoire de séjour avec un droit au travail ainsi qu’une allocation financière à l’insertion sociale et professionnelle (AFIS).

Le nombre de parcours de sortie de la prostitution et d’insertion sociale et professionnelle validés en Haute-Garonne représente plus de 10 % de l’ensemble des parcours validés en France.

Le bilan de cette commission a permis de mettre en valeur les avancées positives, dans les parcours d’insertion vers l’emploi, grâce à la mobilisation continue des associations, des services de l’État et de ses partenaires.

À titre d’exemple, 11 bénéficiaires sont en emploi dont 7 ont signé un CDI.

Mme Moiron-Braud, secrétaire générale de la MIPROF (mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains), invitée d’honneur, a salué l’engagement de l’État et de ses partenaires, en Haute-Garonne, dans la mise en oeuvre opérationnelle de la loi du13 avril 2016.

 

Service régional de communication interministérielle Préfecture de la région Occitanie, préfecture de la Haute-Garonne

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant