Zones agricoles défavorisées Georges Méric écrit au ministre de l'Agriculture @HauteGaronne @GeorgesMeric @Occitanie
Lespinasse Agriculture
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| Haute-Garonne (31) | Manifestation | FNSEA  Vu 23264 fois
Article N°19353

Zones agricoles défavorisées Georges Méric écrit au ministre de l'Agriculture @HauteGaronne @GeorgesMeric @Occitanie

Georges Méric a interpellé par écrit le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, au sujet du projet de la nouvelle carte des zones agricoles défavorisées, qui pénaliserait de nombreux exploitants haut-garonnais.

La définition de ces "zones soumises à contraintes naturelles" (ZSCN) permet de prendre en compte les spécificités de certains territoires qui contraignent la production agricole et de donner accès à l'indemnité compensatoire de handicap naturel.

Or, le nouveau zonage présenté par le gouvernement en décembre 2017 impliquerait l'exclusion de près de 100 communes haut-garonnaises de ces zones défavorisées, alors que le Département en avait déjà perdu 130 en avril 2017.
Début 2017, la Haute-Garonne comptait 400 communes classées. Si cette nouvelle carte est appliquée, elle n'en compterait plus que 170.

"Aujourd'hui, je souhaitais vous faire part de notre inquiétude concernant le projet de carte des futures zones défavorisées, plus défavorable pour la Haute-Garonne que la carte présentée en avril 2017" alerte Georges Méric, dans son courrier. "Hors zone défavorisée, il sera difficile de maintenir les exploitations haut-garonnaises d'élevage ou en polyculture-élevage, alors que ces systèmes d'exploitation favorisent les pratiques agro-écologiques" poursuit-il.

Alors que la carte définitive doit être transmise à l'Union européenne à la fin du mois de mars, le Conseil départemental de la Haute-Garonne soumet au ministère de l'Agriculture une nouvelle proposition de zonage à étudier, élaborée en collaboration avec la profession agricole. Cette carte, jointe au courrier de Georges Méric, prend en compte les spécificités environnementales et paysagères du territoire.

Le Conseil départemental, fortement engagé auprès des agriculteurs haut-garonnais, a déjà saisi à deux reprises le gouvernement à ce sujet en 2013 et 2016 afin de préserver les exploitations haut-garonnaises fragiles.

 
 


CD31

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant