Smart City: Remettre l’humain au centre du débat
| LVIC | Actualité | Divers  Vu 868705 fois
Article N°17786

Smart City: Remettre l’humain au centre du débat

La technologie, si innovante soit-elle, suffira-t-elle à rendre une ville ou un territoire plus intelligent ? En premier lieu ce sont les usagers, c'est-à-dire les citoyens qui résident, travaillent ou visitent cette cité, qui la rendront plus « smart », sans pour autant se dissocier de la technologie, comme je l’explique dans l'interview accordé à Mr Yannick Sourisseau Web journaliste et rédacteur en chef du Magazine Ville intelligente Mag!
Tout comme le Réseau Social et Media Participatif Veitech : http://www.veitech.com ou j'y écris régulierement mes chroniques, je vous invite à venir Découvrire le Magazine Ville intelligente Mag qui est spécialisé sur les sujets de la «Smart city ». http://www.villeintelligente-mag.fr
 



L'interview:

Ville Intelligente Mag : Pourquoi avoir créé La Ville Intelligente Citoyenne et quelle place donnez-vous au citoyen dans le processus de mise en œuvre de la Smart City ?

Tony Canadas : Avec modestie je veux apporter une vision différente du territoire Intelligent en remettant l'humain au centre. Le citoyen ne doit pas être qu'un consommateur mais un conso-acteur du territoire. On touche à l'écologie, l'économie, au social, à la culture et à la communication. Je pense donc que la ville Intelligente doit être avant tout humaine. 

Maintenant plus personnellement c’est aussi une promesse que j’ai fait à l’une des personnes les plus importantes à mes yeux « ma grand-mère ». Une femme qui s’est toujours battue pour la cause citoyenne au travers des actions politiques avec un lieu symbolique « la renaissance »  et du terrain. C’est ma façon à moi de lui rendre hommage ainsi que de perpétuer son combat.

 
VIM : Pour vous la notion de ville intelligente est argument commercial, politique, ou les deux ?

Tony Canadas : La ville intelligente est à la fois les 2 même plus je dirais « Sociale ». Chaque ville doit évoluer dans son propre contexte, à un rythme différent. D’une ville à une autre les contextes sont différents tant sur le point de vue culturelle, géopolitique, historique et religieux… La ville devra offrir toute une gamme de services pour mettre en cohérence les habitants et leur environnement, à vivre mieux, à mieux se loger, à se déplacer, à se nourrir etc...

 VIM : Est-ce qu'une ville, ou un territoire, peuvent être considérés comme intelligents sans l'apport technologique ?

 Tony Canadas : La question est à mon sens ambigu… Ma vision est que la technologie doit être un outil pour faciliter le quotidien des citoyens et non le remplacement. Il sera important d’apporter à la ville et ses habitants une intelligence pertinente, disponible et accessible à tous.

Mais résumer uniquement à cela serait réducteur : je parlerais plutôt d’éco-responsable, porté à la fois sur les nouvelles technologies, l'innovation mais également avec les habitants. Sans le social le territoire ne pourrait être intelligent C'est grâce à ces nouvelles approches humaines, des nouveaux outils du numérique et de l'utilisation qu'on "accouchera" d'un territoire intelligent au plus près de son idéal. Un idéal commun à tous avec des acteurs qui la construiront.


 VIM : Quels objectifs comptez-vous atteindre avec votre association ?
 
Tony Canadas :
L’association doit avoir un rôle d’agitateur et d’interface entre tous les acteurs du territoire. Elle participera à trouver le bon fonctionnement des réseaux entre  tous les acteurs (collectivités, citoyens et entreprises), la participation des acteurs à la vie du territoire. Mobiliser la communauté de tous ses acteurs (décideurs, élus, académiques, chercheurs, industriels, citoyens…) à réfléchir et partager des visions différentes mais ensemble, de manière collaborative, participative et bienveillante dans le but d’œuvrer pour l’intérêt commun. Mais également d’anticiper ensemble les enjeux et les solutions de demain.

VIM : Est-ce que votre association représente un contre-pouvoir par rapport aux grandes entreprises qui voient de nouveaux marchés dans la ville intelligente ?

Tony Canadas : Non l’association n’est pas un contre-pouvoir mais au contraire un organisme qui fait partie d’un écosystème transverses, ouverts, évolutifs, adaptatifs permettant à l’Homme de s’épanouir. Il faut Oublier le mode "en silos", tout doit fonctionner en réseau : les infrastructures, les systèmes d’information, les télécommunications, les transports, l’énergie, les entreprises, les relations humaines, les habitations, la santé, les loisirs ou encore la sécurité.

Je remercie également les membres de l'association qui oeuvrent avec moi pour construire un monde meilleur pour demain! Ines Melin trésorière
responsable gestion administrative/web, Christian Buywid expert sur l'utilisation et exploitation des réseaux infrastructures, Jérémy Kieffer référent sur la technologie intelligente? autour des réseaux mobiles, Florian Mercier expert sur les usages de demain pour une ville intelligente, Cyril Chantoiseau expert des réseaux infrastructures (FTTx)Ainsi que de l’environnement industriel des équipementiers et Julien Taste expert techniques des Traitements des données IOT, Big Data. Ainsi que dans le domaine de la sécurité des IOT et des détections d’intrusion.

Fin.... n'hésitez pas à venir rejoindre l'Association LVIC pour copnstruire nos térritoires de demain!
Lavilleintelligentecitoyenne.com

Tony Canadas

Lien :http://www.facebook.com/lescitoyensmodernes/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant