L'A.P.E.L.E, à la rescousse du grand Hamster! #Lingolsheim @TvLocale_fr

| LMA Vidéaste | Actualité  Vu 23274 fois
Article N°15817

L'A.P.E.L.E, à la rescousse du grand Hamster! #Lingolsheim @TvLocale_fr

 © Klein&Hubert

Depuis 1976, avec l'aide de ses 80 membres, l'association pour la protection de l'environnement de Lingolsheim et environs veille à la revégétalisation des gravières et à la création d'une crapaudière protégeant les crapauds ainsi que toutes sortes d'animaux tels que les libellules et les canards. Elle lutte également contre le dérèglement climatique, la pollution ou encore l'urbanisation.
 

Néanmoins, la principale préoccupation de l'A.P.E.L.E concerne le Grand Hamster. Mesurant 30cm de haut et vivant uniquement en Alsace, l'animal qui était en 1992 considéré comme nuisible, se retrouve aujourd'hui en voie de disparition et ce pour différentes raisons.

En effet, le Grand Hamster aime les sols argileux ou la terre fertile se trouvant dans la région alsacienne. Toutefois, la terre d'Alsace reconnue comme ayant «le meilleur sol européen», selon le vice-président de l'association, est essentiellement utilisé pour la culture du maïs. Ainsi, fin mars, au moment où le hamster sort de son terrier, les champs ne sont pas semés et il se retrouve alors à la merci des prédateurs tels que les buses et les renards. Mais ce n'est pas la seule raison de leur disparition, l'urbanisation des villes est également un problème. Celles-ci s'étendent de plus en plus, au détriment des champs et cela cause une fragmentation des populations qui peut engendrer une consanguinité. Pour toutes ces raisons, le nombre de Grand Hamster diminue de façon conséquente chaque année. L'association en a d'ailleurs dénombré seulement 227 dans 19 villages d'Alsace, ce qui se révèle inquiétant.

Voyant, le hamster «condamné à disparaître», l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a décidé d'agir et a mis en place quelques solutions comme l'élevage des Grands Hamsters afin de les réintroduire par la suite dans leur milieu naturel ou encore une convention avec les agriculteurs qui en échange d'une compensation monétaire, cultivent du blé et ne le moissonnent pas . Par conséquent, ces solutions permettent dans une moindre mesure au Grand Hamster de survivre mais elles restent coûteuse et parfois même ne mène pas à l'objectif attendu.

Les résultats n'étant pas au rendez-vous, l'association «n'est pas sûre d'arriver à le sauver» et demande alors aux citoyens de venir signer leur pétition et pourquoi pas de devenir membre actif de leur association ?

 



Hannaë BRIOIT

Lien :http://www.hamster-alsace.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant