COTE D’IVOIRE/ DECES DE DJ ARAFAT :  LA GRANDE « DOULEUR » NATIONALE
| Great Event Tv | Hommage | Actualité  Vu 16949 fois
Article N°23019

COTE D’IVOIRE/ DECES DE DJ ARAFAT : LA GRANDE « DOULEUR » NATIONALE

Il n’est pas mort, c’est un buzz, je ne crois pas, Arafat ne peut pas mourir, ce sont des conneries…pouvait-on entendre dans les rues d’Abidjan à l’annonce de la mort de DJ Arafat de son vrai nom Ange Didier Houon. L’icône de la musique Coupé Décalé dépose définitivement le micro ce 12 aout 2019 à 33 ans.

Les informations sur son accident circulaient depuis plusieurs heures la nuit du dimanche à lundi sur les réseaux sociaux mais sa mort fut confirmée au journal de 13h sur les antennes de la RTI. Le communiqué émanait du ministère de la culture et de la francophonie  « le ministre de la culture et de la francophonie a le regret d’annoncer le décès ce matin à 8 heures de l’artiste DJ Arafat ».

Pendant plusieurs heures dans la journée, des milliers de jeunes fans surnommés par leur idole « la Chine Populaire » en pleurs s’étaient rassemblés devant la polyclinique des Deux Plateaux à Cocody, où est décédé le chanteur, compositeur, producteur et arrangeur musical ivoirien.

Yôrôbô, Commandant Zabra, Sao Tao le Dictateur, le Roi du Coupé-décalé, le Daïshikan voilà autant de surnoms que portait le fils de Houon Pierre et Tina Glamour né le 26 janvier 1986 à Yopougon.

Arafat était selon les mélomanes le 3ème ivoirien le plus populaire après Didier Drogba et Alpha Blondy. A 33 ans il met fin à une carrière riche en tubes démarrée au début des années 2000. Victime d’un violent accident de moto comme par hasard son dernier single s’intitulait « Moto Moto » qui totalise près de 5 millions de vues sur YouTube depuis sa sortie en mai dernier. 

Le ministre de la culture Maurice Bandama présente ses condoléances et entend « prendre toutes les dispositions de concert avec le chef de l’Etat pour les hommages et obsèques à l’artiste». L’artiste coupé décalé dans sa chute avait percuté l’arrière du véhicule de la journaliste Denise Djedoux de la radio nationale. Elle serait hors de danger aux dernières nouvelles.

Notons que le 12 Aout 2019,  jour férié en raison de la fête de la Tabaski coïncidait avec la célébration de la journée internationale de la jeunesse. Une journée que les ivoiriens n’oublieront pas de sitôt car elle rentre désormais dans leur répertoire des journées noires.

Chantal K.

Lien :http://www.greateventtv.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant