Le Parc National de la Garamba en RDC Célèbre un Tournant Décisif Plein d'Espoir
PLAY VIDEO
| Reportage | [Développement durable] Biodiversité | Actualité | Vu 11390 fois
[Gaelle Laborie] Vidéo N°15536

Le Parc National de la Garamba, classé en 1938, est l’un des plus anciens parcs nationaux d’Afrique et il a été déclaré  Site du Patrimoine Mondial en 1980. Mais ce paysage d’une diversité écologique exceptionnelle a connu un passé tragique, et est souvent appelé « Ground Zero » quand il est question des guerres de braconnage des éléphants en Afrique. La Garamba abritait 22.000 éléphants encore récemment, dans les années 1970, et le rhinocéros blanc du Nord y vivait autrefois, mais les braconniers militarisés ont réduit la population d’éléphants à moins de 1.200 individus, et le dernier rhinocéros blanc a été vu dans le parc au début des années 2000. Afin d’éviter la destruction complète de la Garamba, African Parks a pris en charge sa gestion en 2005 en partenariat avec l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). Ce parc représente l’un des plus grands challenges d’African Parks, mais grâce à la refonte complète de notre stratégie d’application de la loi et avec le soutien essentiel de la Fondation Wildcat, de l’UE et de l’USAID, l’amélioration de la formation des gardes et l’introduction de nouvelles technologies, noussommes en mesure de progresser. Pour la première fois depuis des années, le braconnage des éléphants avait diminué de 50% en 2017. Les recensements témoignent d’une réduction significative des activités illégales dans le parc et les populations fauniques clés, dont les girafes et les bubales, se sont stabilisées ou augmentent. La force croissante des gardes de la Garamba assure non seulement la sécurité de la faune du parc, mais aussi celle de milliers de personnes qui vivent autour du parc, ramenant lentement la paix dans ce coin du monde.

http://www.iccnrdc.org/
[Gaelle Laborie]

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant