Six propositions pour faire d’Auvergne-Rhône-Alpes une Région moteur dans la prévention du harcèlement scolaire 
| traditionactu | Education - formation | Divers  Vu 59957 fois
Article N°21803

Six propositions pour faire d’Auvergne-Rhône-Alpes une Région moteur dans la prévention du harcèlement scolaire 

La Région veut aujourd’hui s’engager, en complément de l’action de l’Education nationale, mais surtout en mobilisant de façon inédite et de façon transversale l’ensemble de ses leviers pour lutter contre le harcèlement scolaire. Cela commence dès novembre par la formulation de six premières propositions : 

1. La création du 1er centre régional de référencement de la lutte contre le harcèlement scolaire 
Auvergne-Rhône-Alpes  manque,  comme  la  France  de  manière  plus  générale,  d’un réseau structuré et clairement identifiable en matière  de  lutte et  de  prévention  du  harcèlement scolaire.  La  création  d’un réseau civil apparaît nécessaire pour aider les parents et les bénévoles. 
Dans une logique de maillage territorial, la mise en réseau de tous ces acteurs constituerait une première en France qui pourrait être confiée à une association sélectionnée et précisément missionnée à cette fin. 
2.La création d’une boîte-à-outils numérique dédiée au harcèlement scolaire 
La  Région  dispose  d’outils  lui  permettant  de  communiquer  auprès  des  jeunes  (site  web  et  application Pass’Région) ou auprès de ceux qui l’entourent (Environnement de travail Numérique - ENT) qu’ils soient parents, enseignants ou  bien  agents et  gestionnaires  des  lycées. Aucun de ces outils n’est aujourd’hui utilisé pour sensibiliser et prévenir en matière de
harcèlement scolaire. Anne Lorne, Conseillère régionale, propose la création d’une  base  commune  de  documentation  et  d’information,  avec  des  supports  tels  que des guides, des forums ou des vidéos accessibles aussi bien via une rubrique du Pass’Région que via l’ENT, et constitués grâce à l’appui expert des spécialistes du centre de référencement. 
3. Le lancement d’un grand appel à projet « Prévention des violences scolaires » 
Rien n’existe aujourd’hui pour favoriser l’engagement des acteurs locaux dans la lutte et la prévention du harcèlement scolaire et rendre visible cette problématique dans l’espace public. 
En tant que partenaire des territoires et des communes, la Région va lancer un grand appel à projet doté de 100 000 € permettant de marquer l’engagement de la Région partout en Auvergne-Rhône-Alpes. Adressé aux communes, aux établissements et aux associations,  cet  appel  à  projet  aura  vocation  à valoriser les initiatives locales comme : 
- l’organisation d’évènements liés à la prévention du harcèlement auprès des jeunes, des parents, et/ou en lien avec les établissements scolaires  
- la réalisation d’actions de formation des personnels municipaux, scolaires ou des clubs sportifs  
- la mise en œuvre d’ateliers pratiques de coaching ou de formation des jeunes et de leurs parents 
4.Le soutien aux initiatives lycéennes 
La  lutte  contre  le  harcèlement  scolaire  doit  faire l’objet  d’une  « préoccupation  partagée »,  selon l’expression du professeur Jean-Pierre Bellon, c’est-à-dire faire l’objet d’une attention quotidienne, là où il se déroule et avec la mobilisation de ceux qui en sont les premiers témoins : les jeunes. 
Pour  cela, les  jeunes  seront  eux-mêmes  invités,  à  s’engager  dans  leurs  établissements  grâce  à l’ouverture du dispositif « Découverte Région » aux actions de lutte contre le harcèlement scolaire et de défense du climat scolaire. La Région veut également soutenir l’action de l’Education nationale : elle est prête pour cela à intégrer dans le Pass’Région une formation de secourisme gratuite pour tous les jeunes qui auront fait le choix de s’engager comme « Ambassadeurs lycéens ». 
5.Un plan de formation « Sentinelles contre le harcèlement » pour les agents des lycées  
L’Education nationale commence depuis peu à former ses agents à la prévention du harcèlement scolaire,mais rien n’existe aujourd’hui pour les agents techniques de la Région qui sont pourtant des acteurs de terrain présents au cœur des établissements et des problématiques de climat scolaire. 
En 2019, la Région souhaite mettre en place un programme de formations inédit en France, sur la base du volontariat, pour faire des agents des lycées des « sentinelles » de la lutte contre le harcèlement scolaire. L’objectif  est  de mener  une  action  de  fond  au  cœur des  territoires  et  de valoriser le rôle des agents comme étant de véritables « agents éducateurs ». 
6.L’organisation des 1ères Assises régionales du harcèlement scolaire en 2019
Etablissements, enseignants, personnels des lycées, parents d’élèves, professionnels, experts, jeunes « Ambassadeurs lycéens »,  seront  conviés  en  avril  2019  à  un  évènement  marquant  un engagement  aujourd’hui inédit de la part d’une collectivité en France en  matière  de  lutte  et  de  prévention  du harcèlement. 
Plus qu’un symbole, ce sera une réponse face à un vrai besoin : la proposition d’évènements et d’outils qui ne soient pas uniquement concentrés sur Paris comme c’est aujourd’hui malheureusement trop le cas, au grand dam des associations et des professionnels. 
Ce sera surtout le signe qu’en Auvergne-Rhône-Alpes, la lutte contre le harcèlement scolaire n’est pas seulement l’affaire d’une journée mais bien un engagement sur toute l’année
.  
« Pour lutter contre le harcèlement, une journée c’est bien, toute l’année c’est mieux : l’objectif de ces Assises sera clairement de faire de notre Région le laboratoire d’un engagement de fond contre le harcèlement scolaire. »  Anne LORNE, Conseillère régionale
 

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant