Rencontre avec le Néko Light Orchestra#nekolightorchestra#concert #colomiers
Colomiers
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| Colomiers | Concert | Actualité  Vu 15991 fois
Article N°15524

Rencontre avec le Néko Light Orchestra#nekolightorchestra#concert #colomiers

Le Neko Light Orchestra est né en 2011 d’un collectif de compositeurs toulousains. 12 interprètes, à la fois musiciens (piano, flûte traversière, violon, violoncelle, alto, guitare, basse, batterie, percussions), compositeurs et chanteurs offrent des spectacles musicaux originaux. Nicolas Chaccour est de Colomiers son nom lui a inspiré le titre de sa formation à savoir le mot chat en anglais suivi de la consonance anglaise pour une empreinte feutrée et indétrônable à jamais mais avec Nico « Néko » méfions nous du mot jamais car ses talents multiples lui permettent de rebondir sur scènes musicales ou cinématographiques ou studios d'enregistrements en banlieue toulousaine comme à Paris ; un long fleuve musical aussi surprenant que la Garonne sur sa partition de galets

"Le Neko Light Orchestra vient dépoussiérer l'idée que beaucoup peuvent se faire d'un orchestre. Leurs reprises de bandes originales célèbres font d'ailleurs bien plus que cela !

Ce collectif de musiciens, passionnés par les univers geeks, ne fait pas que considérablement rajeunir la moyenne d'âge, le look et le style de ce que l'on connaît sous le nom d'« orchestre ». Ils revisitent, en plus, les compositions du cinéma et des jeux vidéo à leur manière

De leur medley de la bande originale du Seigneur des anneaux - que l'on peut écouter dans leur dernier clip -, en passant par Chrono Cross ou encore Silent Hill 2, ils sont loin de limiter leur réinterprétations à un seul domaine. Ils peuvent toucher à toutes les compositions, tous les styles, tout en y apportant leur touche. Et c'est bien ce qu'ils se proposent de faire à l'occasion de leurs prestations sur les diversévènement dans toute la France et pays voisins et aussi loin que le Japon pour une 1ere grande échappée belle. Souhaitons qu'il y en aura d'autres.

 

Passionné par les univers cinématographiques et fasciné par les « cultures de l’imaginaire », ce collectif dirigé par Nicolas Chaccour a pour vocation de rendre musicalement hommage à des cinéastes et des compositeurs de musiques des « cultures de l’imaginaire », en revisitant leurs œuvres sous la forme d’un concert symphonique, mi lyrique-mi rock. Conçus à partir des bandes originales des désormais mythiques films de Peter Jackson, les spectacles musicaux du Neko Light Orchestra reposent sur les deux trilogies mettant en scène l'univers du romancier J.R.R. Tolkien : la première intitulée « Le Seigneur des Anneaux » (constituée par « La Communauté de l'Anneau », « Les 2 Tours » et « Le Retour du Roi ») et la seconde  dénommée « Le Hobbit » (ventilée en « Un Voyage Inattendu », « La Désolation de Smaug » et « La Bataille des 5 Armées »).

Plusieurs mois de travail sont nécessaires au Neko Light Orchestra pour créer ces spectacles joués sur scène, sans partition ni parole, afin de retransmettre la plus belle des émotions aux spectateurs. Les œuvres musicales sont ainsi revisitées pour adapter des thèmes habituellement joués par des orchestres symphoniques à une formation plus « rock » (basse-batterie-guitare électrique) enrichie d’un piano, d’un quatuor (flûte, violon, alto, violoncelle), de percussions et de la voix extraordinaire d’une ou deux chanteuses lyriques.

Depuis 2011, il parcourt les conventions des cultures de l’imaginaire en compagnie de son orchestre plutôt singulier. En effet, chaque membre joue sans partition !Tout est travaillé pendant des mois, tout est réinterprété, chaque morceau bénéficie d’arrangements originaux de musiques de films, de jeux vidéos ou de films d’animation.

 Source : la ville en rose

Un orchestre hors du commun et surtout novateur alors ?
Leur principe est de jouer dans une salle de cinéma, devant l’écran. Ils constituent le premier orchestre à avoir mis en place cette expérience, comme nous l’explique Niko Neko : « on est branchés sur le son 5.1 en direct, ce qui offre un confort d’écoute, une puissance et des effets de spatialisation impressionnants (comme dans un film) ! »

 

Conference presse 

 

LE SPECTACLE
Echos de la Terre du Milieu fait suite au premier spectacle du Neko Light Orchestra intitulé Echos de la Vallée du Vent. Il s’agissait alors d’un hommage musical aux films d’animation japonais du célèbre réalisateur Hayao Miyazaki (« Princesse Mononoke », « Mon Voisin Totoro », « Chihiro »…), spectacle présenté en tournée en France, en novembre 2014, devant plus de 4000 spectateurs.

Echos de la Terre du Milieu est donc la seconde création proposée par le Neko Light Orchestra. D’une durée d’1h45, il s’agit cette fois d’un hommage musical rendu aux univers de J.R.R. Tolkien (principalement connu pour ses romans « Le Hobbit » et « Le Seigneur des Anneaux ») et aux musiques de films éponymes créées par le compositeur canadien Howard Shore, à l’occasion de cette double trilogie à succès international réalisée de Peter Jackson.

Au-delà des « génériques de fin » des six films créés par Peter Jackson, tous les titres en anglais et en langue elfique dans les films originaux, sont interprétés sur scène, dans les Echos de la Terre du Milieu, et revisités dans leur version intégrale dans le plus pur respect de l’œuvre. Sur scène, les musiciens emmènent le public tour à tour dans d’épiques batailles, dans de champêtres voyages au sein de la « Terre du Milieu » créée par Tolkien, mais aussi dans les tavernes des « Hobbits » et leur chansons traditionnelles, et bien sûr en passant par toutes les chansons pop des génériques de fin des 6 films.
Le quatuor et le piano accompagnés par la voix de la chanteuse lyrique, invitent à un voyage extraordinaire, enjoué et onirique vers des contrées imaginaires suscitant émotions et souvenirs dans l’univers exceptionnel et magique du « Seigneur des Anneaux ».

LE DÉFI TECHNIQUE, EN SALLE DE CINÉMA
Les spectacles musicaux du Neko Light Orchestra sont en effet présentés exclusivement en salle de cinéma de 350 à 600 places, au sein des grands réseaux d’exploitants français. Il ne s’agit pas tant de ciné-concerts mais plutôt de concerts au cinéma ! Techniquement ces spectacles sont les seuls à utiliser la puissance maximale des cinémas. Le son « live » du Neko Light Orchestra est donc raccordé sur le surround 5.1 ou 7.1 de la salle, immergeant ainsi totalement le spectateur dans cet univers puissant. Sur scène, les artistes se produisent devant l’écran géant diffusant des images fantastiques et des vidéos sélectionnées, participant ainsi à la spectaculaire magie offerte au public.

source média com // neko light orchestra

 

 


christain GARCIA

Lien :http://www.nekolightorchestra.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant