Décès du Président Valéry GISCARD-D’ESTAING : Réaction de Pierre-Antoine LEVI @PALevisenat
Verdun-Sur-Garonne
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| Tarn-et-Garonne (82) | Politique | Valéry GISCARD-D'ESTAING  Vu 25173 fois
Article N°24811

Décès du Président Valéry GISCARD-D’ESTAING : Réaction de Pierre-Antoine LEVI @PALevisenat

A la suite du décès du Président Valéry GISCARD-D’ESTAING mercredi 2 décembre, Pierre-Antoine LEVI, Sénateur centriste de Tarn-et-Garonne a souhaité réagir.

« C’est avec une vive émotion que j’ai appris la disparition du Président Valéry GISCARD-D’ESTAING. La France perd l’un de ses plus grands serviteurs. Je tiens à saluer la mémoire d’un immense homme d’État.

Figure historique du centrisme, son septennat (1974-1981) a permis à notre société d’entrer dans la voie de la modernité et du changement en menant de grandes réformes sociétales

Lors de son premier discours présidentiel, prononcé le 27 mai 1974, Valéry Giscard d’Estaing souhaitait que son mandat soit celui du «rajeunissement et du changement de la France». Doté d’une intelligence et d’une intuition remarquables, il comprit très vite les changements que notre société attendait. Se définissant lui-même comme un «modernisateur», il prit en compte l’évolution des moeurs pour abaisser la majorité à 18 ans et reconnaître le divorce par consentement mutuel.

Sa politique fut également tournée vers le droit des femmes. Il crée pour la première fois un Secrétariat d’État à la condition féminine à la tête duquel il place la journaliste Françoise Giroud.

Mais surtout, il contribua à l’autonomie et à l’émancipation des femmes en confiant à Simone Weil le soin de faire voter la dépénalisation de l’avortement.

Le Président Valéry Giscard d’Estaing a également su moderniser nos institutions. En 1974, il permet aux députés et aux sénateurs de saisir le Conseil constitutionnel dans le cadre du contrôle de constitutionalité des lois. Avec cette ouverture, il procède à la reconnaissance d’un véritable statut de l’opposition parlementaire.

Fervent défenseur de la Culture, de la Communication, c’est également à lui que revient la réorganisation de l’audiovisuel public. Il a permis d’assouplir la mainmise de l’État sur les médias puis prononça la dissolution de l’ORTF.

La construction de l’Union européenne et sa mutation institutionnelle, connaissent un tournant majeur sous sa présidence. Dès 1979, il joue un rôle central dans l’instauration du suffrage universel pour l’élection du Parlement de Strasbourg. La même année, il impulse la création du système monétaire européen (SME) qui permettra, quelques décennies plus tard, l’arrivée de l’euro.

A son épouse, à ses enfants, à ses proches ainsi qu’à ceux qui l’ont accompagné, de l’Auvergne jusqu’au Palais de l’Élysée, je leur adresse mes condoléances les plus sincères. »

Pierre-Antoine LEVI, Sénateur centriste de Tarn-et-Garonne

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG