Développement numérique durable des petites villes et territoires ruraux
| Cee3 Catalyseur d'innovations | Déforestation | Divers  Vu 56150 fois
Article N°19650

Développement numérique durable des petites villes et territoires ruraux


Le développement numérique durable signifie développement durable soutenu par les nouvelles technologies numériques, qui permettent de développer des services suivant les trois axes principaux du développement durable : économie, transition énergétique et qualité de vie.

Les territoires ruraux et petites villes ont, par rapport aux grandes villes et métropoles, des problèmes et besoins de transformation spécifiques : aménagement numérique en zones blanches, développement de services de mobilité comblant le manque de transports publics, attractivité, télémédecine pour combler les déserts médicaux, offre relativement réduite d'applications innovantes orientées utilisateurs.

A l'inverse, les métropoles souffrent plutôt de problèmes de saturation (trafic, pollution, ...) et de foisonnement d'offres numériques, d'infrastructures et de services. Les difficultés des territoires ruraux tendent à se dégrader : fermeture programmée des petites lignes SNCF, retards dans le déploiement de réseaux THD, etc…

Les efforts de développement numérique, au niveau des collectivités et des acteurs publics et privés, tendent à se concentrer sur les grandes villes, dotées de plus de compétences et de moyens financiers, et en considérant que les solutions pourront se décliner (qui peut le plus peut le moins) dans un deuxième temps sur les petites villes et territoires ruraux, alors que les problèmes sont en fait radicalement différents. Un réseau local de production et distribution d’électricité offrant un service d’autoconsommation sera par exemple très différent entre un éco quartier et un groupe de villages.

Pourtant, les petites villes et territoires ruraux constituent une part importante de l'activité économique et de l'habitat en France, avec d'ailleurs des dynamiques spécifiques fortes (tissu de TPE et PME et d’artisans indépendants, , entrepreneuriat, ...).

Il s'agit donc, en appliquant les bonnes pratiques de la Smart Building Alliance - SBA - (partir des infrastructures et des usages, construire un référentiel pour associer et faire converger une grande diversité d'acteurs, élaborer un label et une certification pour concrétiser les solutions, travailler en mode collaboratif en interaction avec les autres forum intéressés, ...), d'étudier et élaborer un cadre pour le développement de services numériques répondant aux besoins des petites villes et territoires ruraux, permettant de faciliter le partage d’expériences entre collectivités et l’extension d’un projet pilote engagé dans une collectivité à d’autres collectivités pour améliorer son impact et son modèle économique.

Quels sont les enjeux ?
Les enjeux de développement numérique durable dans les petites villes et territoires ruraux, par rapport aux grandes villes, sont considérables :

- Revitaliser les petites villes et zones rurales, développer l’attractivité, des services numériques spécifiques
- Créer des emplois numériques ou soutenus par le numérique (télétravail, coworking, …)
- Améliorer la qualité de vie (mobilité, santé, …)
- Accélérer la transition énergétique et numérique en capitalisant sur les ressources naturelles des territoires (champs d’éoliennes, fermes photovoltaiques, méthanisation, …)
- Développer les compétences numériques des TPE, PME et des élus
- Décloisonner les territoires en favorisant le partage d’expériences, de bonnes pratiques, de services,
- Réaliser des économies d'énergie en mutualisant par ex un service Conseil en Energie et Numérique entre petites communes d’un même territoire
- Favoriser le regroupement des artisans locaux pour qu'ils accèdent aux marchés locaux dont ils sont souvent exclus du fait de la complexité administrative.

Un groupe de travail conduit par la SBA Auvergne Rhône Alpes, "Développement numérique durable des petites villes et territoires ruraux" travaille actuellement sur ces problématiques et sur une cartographie des services spécifiques aux territoires ruraux (Smart Territoires)

La notion de réseaux et services numériques recouvre en fait des types très différents, du déploiement sur 10 ans d’un réseau très haut débit basé sur la fibre au développement en quelques mois d’une application innovante portant sur un créneau particulier.

Ce groupe cherche tout d’abord à établir une typologie et une terminologie commune en 3 catégories distinctes, puis à identifier les parties prenantes qui interviennent ou peuvent intervenir sur ces secteurs :

- Les infrastructures, déployées par les opérateurs de réseaux, sous la maîtrise d’ouvrage des collectivités : réseaux haut et très haut débit, fixes et mobiles, de collecte de données, etc… ces infrastructures doivent offrir sur l’ensemble des territoires, même en zone peu denses (« zones blanches ») un accès Internet de qualité à tous

- Les services numériques, développées par des opérateurs et des sociétés de services sous la maîtrise d’ouvrage des collectivités, apportant des améliorations (productivité pour les exploitants, qualité de services pour les utilisateurs) aux services publics opérés par différents délégataires dans les différents secteurs socio-économiques du territoire : énergie, mobilité, environnement (eau, déchets, qualité de l’air), administration, sécurité publique,

- Les applications, développées par des start-ups et sociétés de services, dans certains cas en relation avec les collectivités et les opérateurs de services, orientées utilisateurs et nouveaux usages.

 

Pour rejoindre ce groupe de travail  : auvergnerhonealpes@smartbuildingalliance.org


Olivier LUISETTI

Lien :www.smartbuildingsalliance.org

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant