UNE SOUVERAINETE NUMERIQUE AFRICAINE ENVISAGEABLE ?
Essonne (91)
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| Jonathan Chaste | Cyber sécurité | Géopolitique internationale  Vu 28006 fois
Article N°25203

UNE SOUVERAINETE NUMERIQUE AFRICAINE ENVISAGEABLE ?

Interview Cybersécurite de Franck KIE, qui est d’origine ivoirienne (Afrique de l’ouest), il dispose de plusieurs casquettes dont celles de : consultant et expert en cybersécurité sur les problématiques de gouvernance, de gestion des risques et conformité. Il est président et fondateur de Ciberobs, qui est un observatoire et une plateforme d’actualités sur la cybersécurité en Afrique. Il est commissaire général du Cyber Africa Forum (CAF) événement dédié aux risques cyber en Afrique. Membre actif du club Afrique de l’École de Guerre économique (EGE), et du comité Afrique des jeunes IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale).
Franck KIE, est diplômé d’un double master en gestion des risques cyber de New York University et d’un MBA en stratégie et intelligence économique de l’EGE.
Franck est lauréat du prix 35.35 Africa, qui récompense les 35 africains de moins de 35 ans les plus inspirants pour l’année 2020.

Jonathan CHASTE. Question 1 : Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de créer Ciberobs ?

Franc KIE : L’idée m’est venue lors de mes études en cybersécurité où je travaillais sur un projet sur la lutte contre la cybercriminalité en Côte d'Ivoire. J’ai mis en place une veille qui m'a permis de collecter de l'information. Lors de la mise en place de celle-ci, je me suis rendu compte que j'avais du mal à trouver une source d'information centralisée qui me permettait d'avoir de l'information sur la cybersécurité de façon générale en Afrique. Et comme cette veille me permettait de collecter de l'information, à la fin de ce projet, j'ai donc décidé de créer une plateforme qui elle deviendrait et est aujourd'hui le premier portail d'actualité cybersécurité en Afrique. C'était donc notre premier objectif, mais nous avons aussi l'ambition de nous développer comme une association, qui ira plus loin en sensibilisant sur les risques cyber en Afrique. Nous avons aussi créé un événement, le Cyber Africa Forum, pour rassembler les décideurs publics et privés autour de cette problématique. Enfin, nous avons pour ambition de lancer d'ici la fin de l'année un think tank, la Cyber Africa Community qui aura pour objectif de produire de la connaissance et d'apporter une vraie valeur ajoutée dans le domaine sur le continent.


JC. Question 2 : Le secteur de la fintech africaine est en pleine croissance. Comment l’Afrique et ce secteur d’activité doivent se prémunir face à la hausse de la cybercriminalité ?

FK : Le secteur de la fintech est effectivement en plein développement et je pense que pour se prémunir il y a deux moyens principaux. Le premier volet, c’est à travers une sensibilisation massive auprès des utilisateurs finaux et des clients qui eux sont les cibles principales des cybercriminels. Et le deuxième volet c'est également pour les plateformes qui mettent en place les solutions, d'intégrer la sécurité au départ de la conception de leurs différentes plateformes et de leurs différentes solutions. Il est impératif de considérer cet aspect de sécurité informatique de façon cruciale et primordiale pour éviter justement toutes failles dans le système.


JC. Question 3 : Quels sont vos objectifs en matière de cybersécurité pour l’année 2022 ?

FK : Nos objectifs sont de pouvoir poursuivre les différents chantiers lancés afin de consolider notre base et le travail déjà réalisé. C’est le lieu pour moi de remercier toute mon équipe, ainsi que les partenaires qui nous accompagnent et nous font confiance dans cette belle aventure. Nous continuerons de produire encore plus de connaissance par des publications d’articles, des actions de sensibilisation, et aussi par des webinaires. Nous renforcerons également notre position d’événement de référence en continuant avec la seconde édition du Cyber Africa Forum qui aura une dimension encore plus régionale. Nous prévoyons enfin à travers les travaux de notre think tank de pouvoir faire des recommandations et de pouvoir accompagner les états et le secteur privé de façon concrète, notamment dans la mise en place de structures de gouvernance, dans l'amélioration de leur législation, et au niveau de la formation et la sensibilisation du personnel dans le domaine de la cybersécurité.



JC. Question 4 : Est-ce qu’une souveraineté africaine numérique est envisageable dans un futur proche ?

FK : Je pense qu'une souveraineté africaine numérique est envisageable dans la mesure où aujourd'hui, je pense que nous devons commencer à investir de plus en plus dans des infrastructures, qui nous sont propres et qui nous permettront d'héberger nos données sur le continent. Nous devons aussi renforcer notre législation qui nous permettra d'avoir aussi un contrôle plus important dans ce domaine-là. Nous devons également renforcer nos structures de gouvernance et donner plus de moyens à celles-ci. Je pense donc que cela est possible, toutefois l'horizon restera à déterminer.
L'objectif de notre plateforme est justement de pousser et d'accompagner surtout les États, mais aussi le secteur privé vers plus de souveraineté dans le domaine numérique. Cependant il ne faut pas oublier que ce monde numérique n'est pas un monde fermé, et nous dépendons aussi de nos partenaires étrangers notamment des GAFAM, donc il y aura bien sûr une nécessité de collaboration. Mais, même si nous n'arrivons pas à une souveraineté totale, il faut que nous puissions avoir aussi une certaine forme d'indépendance. Et cela passera justement par des investissements dans tous les domaines cités précédemment, et aussi par une union de tous nos pays africains, et une coopération franche. Car seul, je pense que nous aurons beaucoup moins d’impacts que si nous sommes rassemblés et unis.


 

jonathan CHASTE

Lien :https://ihedn.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG