GlobalGeoNews /  Accord de paix entre Israël et Emirats arabes unis : quelles répercutions géopolitiques ?
Vinantes Actualité
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| GlobalGeoNews | International | Divers  Vu 91246 fois
Article N°24406

GlobalGeoNews / Accord de paix entre Israël et Emirats arabes unis : quelles répercutions géopolitiques ?

Reuters

La reconnaissance d’Israël par les Emirats arabes unis (EAU) et l’annonce de la signature d’un « traité de paix historique » entre les deux Etats a suscité la surprise, l’enthousiasme pour certains ou pour d’autres, un rejet catégorique. Roland Lombardi analyse cet évènement qui aura inévitablement des conséquences sur le « Deal du siècle » de Donald Trump mais également sur toute la géopolitique de la région... La reconnaissance d’Israël par les Emirats arabes unis (EAU) et l’annonce de la signature d’un « traité de paix historique » entre les deux Etats a suscité la surprise, l’enthousiasme pour certains ou pour d’autres, un rejet catégorique. Roland Lombardi analyse cet évènement qui aura inévitablement des conséquences sur le « Deal du siècle » de Donald Trump mais également sur toute la géopolitique de la région...


Après l’Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994, les Emirats arabes unis (EAU) seront donc le 3e pays arabe à signer un traité de paix avec l’Etat hébreu accompagné d’accords de coopération dans plusieurs domaines comme le commerce, la culture, la recherche, l’énergie et la sécurité.

Dans le passé déjà, d’autres États arabes avaient été sur le point de normaliser leurs relations avec Israël. Le Liban d’abord, dans les années 1980, lorsque le jeune et charismatique président chrétien, Bachir Gemayel s’était engagé à devenir le second pays arabe à signer un accord de paix avec les Israéliens en échange de leur soutien politique et militaire lors de la guerre civile libanaise. Assassiné trop tôt, son frère Amine, qui lui succéda, ne put honorer sa promesse à cause des pressions du « Front du refus » arabe et surtout de la Syrie d’Hafez el-Assad.

En 1999, la Mauritanie avait établi des relations diplomatiques avec Israël mais elles avaient été rompues une décennie plus tard. Au début des années 2000, même le Qatar avait ouvert une antenne diplomatique israélienne à Doha !

Bref, cette officialisation du rapprochement, déjà ancien, entre Jérusalem et Abou Dhabi met fin, d’une certaine manière, à l’hypocrisie historique et diplomatique qui a toujours caractérisé les rapports entre Israël et ses voisins (...)

Retrouvez l'intégralité de cette analyse sur GlobalGeoNews.com


Roland Lombardi

Lien :https://www.globalgeonews.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG