Vendée Globe 2020-2021 :  Les Sables d'Olonne, 1er janvier 2021J+54:DuSud-Ouestdel’Australieà430millesduCapHorn
MONTEUX
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| France | Voile | Vendée Globe 2020/2021  Vu 24315 fois
Article N°24914

Vendée Globe 2020-2021 : Les Sables d'Olonne, 1er janvier 2021J+54:DuSud-Ouestdel’Australieà430millesduCapHorn

À retenir :
  • 8 mètres de creux et 40 nœuds prévus au Cap Horn
  • Passage des premiers dans la soirée ou la nuit du 2 janvier
  • C’est l’heure des vœux
Des vagues de trois étages et 55 nœuds dans les rafales, c’est ce qui pourrait cueillir Bestaven et Dalin demain, samedi après-midi aux abords des côtes chiliennes. Le franchissement du Cap Horn risque de ressembler à ces effrayants récits de marins dans les livres d’antan. Ce sera le prix de la délivrance pour ceux qui veulent inscrire leur nom en tête au passage du dernier des trois grands caps de ce tour du monde.

« Un coup pour moi, un coup pour le bateau, un coup pour Neptune, pourqu’il soit clément avec nous » dit Charlie Dalin en arrosant le cockpit de son monocoque d’une giclée de champagne pour fêter 2021. Ce petit rituel de circonstance a tout d’une prière adressée aux éléments. Pour que la mer et le vent soient bienveillants et qu’ils laissent passer les hommes valeureux.

Bestaven et Dalin font le break

En ce 54e jour de mer, à 430 milles du Cap Horn, Bestaven et Dalin sont entrain de réussir leur échappée. Leur petite avance, doublée d’un gros coup d’accélérateur ces dernières 48 heures leur ont permis de se maintenir à l’avant de la dépression secondaire qui les entraine aujourd’hui vers la sortie des mers du Sud. Dans un vent de Nord-Nord-Ouest de 25 nœuds qui ne cessera de prendre du coffre, ils progressent à 16/18 nœuds vers la pointe de l’Amérique du Sud, forts de 350 à 470 milles de marge sur le reste de la troupe !

Il n’est pas certain que cette avance reste intacte d’ici le passage du cap Dur. Car outre le vent (les rafales pourraient atteindre 60 nœuds), la mer sera réellement grosse, avec des creux de 6 à 9 mètres. Heureusement, cet épisode violent ne durera qu’une dizaine d’heures samedi après-midi. Il n’empêche, il faudra tenir et probablement se mettre en mode survie, à vitesse réduite.

Régate planétaire

« Il a été long ce Sud. Je suis content d’en finir bientôt. Le Cap Horn sera un passage important dans la tête. Si je peux passer en 3e position, ce serait super », avoue Thomas Ruyant, calé en fond de coque au moment de déguster une petite tranche de foie gras. Le skipper de LinkedOut qui a réussi à se repositionner devant Damien Seguin (4e), est bien parti pour voir son souhait se réaliser.

En ce premier jour de janvier, l’escouade des poursuivants emmenée par Ruyant navigue à l’arrière de la dépression, dans un flux de Sud-Ouest qui permet à tous d’accélérer. Si le vent est glacial, c’est toujours très chaud dans les rangs : Isabelle Joschke (8e) est à 3 milles, pile dans l’axe de Yes WeCam (7e) ! Il faut donc « s’arracher » pour gagner le moindre mètre, comme s’emploient à le faire Benjamin Dutreux (5e) ou Louis Burton (11e). Même si l’exercice a quelque chose d’épuisant, ils se sont tous pris au jeu de cette régate planétaire.

Chacun son rêve pour 2021

Derrière le top 14 - le trio Crémer/ Tripon/ Attanasio revient progressivement sur la tête de course - un long train de 13 bateaux progresse sur la bordure de la ZEA, sous l’influence du grand anticyclone austral. Le Cap Horn est encore loin pour ces solitaires, mais tous poursuivent leurs objectifs et formulent des vœux personnels pour 2021. Musique à fond, Pip Hare a fêté la nouvelle année en riant et s’est offert dans la foulée un nouveau fauteuil de 15e, après avoir doublé Alan Roura, handicapé par ses problèmes de vérin de quille. Alexia Barrier (25e) a dansé, elle aussi, animée par la joie d’être venue à bout de multiples réparations (bastaque, hydrogénérateur). « Mon souhait, c’est juste determiner ce tour du monde » dit-elle. Quant aux vœux adressés à la terre depuis la mer, ils parlent d’éradication d’un virus, de convivialité et de changement. Les marins ont conscience de leur privilège : celui d’être des hommes et des femmes libres, en mouvement sur l’immensité liquide, soumis aux seules lois de la nature.

 

 
ILS ONT DIT...
"
Aujourd’hui, j’ai une liberté absolue, mais aussi une responsabilité individuelle que personne ne peut m’enlever. Je suis responsable de moi-même, de mon bateau et de tout ce que ça induit aussi comme ma sécurité. A part la loi maritime qu’on respecte, on est dans un monde libre en mer et on a la chance d’y être. Ce n’est pas toujours marrant mais là, les conditions sont superbes donc j’en profite. Il fait gris, il y a du brouillard, il y a beaucoup d’oiseaux car je suis qu’à 50 milles des îles Macquarie, il fait assez frais dehors (c’est normal car je suis à quasiment 55 degrés Sud...).
Miranda Merron, Campagne de France

Bonne année ! Je serai probablement l’un des derniers de la Terre à passer en 2021, vu ma position géographique. Mais j’ai anticipé parce que je fonctionne en heure TU, alors j’ai déjà appelé des copains en France métropolitaine. Et puis là, j’ai des conditions météorologiques presque idéales avec du Nord-Ouest modéré : je me suis déjà fait un petit repas de gala arrosé de bière, mais ça n’a rien à voir avec Noël qui était important pour moi, loin de mes enfants. Je me rattraperai à l ’arrivée pour faire une fête digne de ce nom.
Je vis le Pacifique très différemment de mes deux expériences dans l’Indien. Il y a plus de lumière, une mer plus belle, du vent plus régulier : que du plus ! Et ce passage à Macquarie m’a permis de voir cette île : le destin m’a permis de découvrir ce lieu du bout du monde car on ne voit pas grand-chose en fait sur le Vendée Globe.
Stéphane Le Diraison, Time for Oceans

Je suis un des premiers à avoir changé d’année parce que je suis sous la Nouvelle-Zélande. Mais j’aurai le droit à deux 1er janvier parce que je ne suis pas trop loinde l’antiméridien : je devrais le passer ce soir ! Comme ça vous pourrez me fêter la bonne année demain aussi... C’est assez drôle l’antiméridien. Et puis franchement, ce sont de belles conditions de navigation en ce moment : hier, je suis monté un peu volontairement vers le Nord-Est pour travailler sur mes safrans qui m’interpellent toujours. J’ai pu faire un peu de ‘strat’ sans trop m’arrêter. J’ai pu fêter le nouvel an avec 25 nœuds de vent sur une mer tranquille. Et maintenant, je suis devant un petit front : ça pousse bien !
Manuel Cousin, Groupe Sétin

Suite à la casse de la bastaque, j’ai passé beaucoup de temps à chercher des moyens pour regarder ce qu’il se passait dans le mât sans monter car il y a quand même des grosses vagues. J’ai donc construit un “mast traveller” qui m’a permis de mettre une caméra le long du mât pour pouvoir l’ausculter. Il n’y a pas de dommages apparents donc j’ai renvoyé mon grand gennaker. J’adore 2021 pour l’instant, j’ai 15 nœuds de vent et ça fait du bien ! Je sais qu’un gros coup de vent est annoncé devant moi pour dans une semaine donc je profite de ce calme relatif. C’est assez chouette. J’ai besoin de refaire confiance dans mon mât, dans la réparation, donc le fait d’avoir renvoyé le grand gennaker dans ce temps c’est génial, ça me permet d’observer mes bricolages. Dans chaque sac de nourriture, j’ai une petite surprise et depuis mon entrée dans l’océan Indien, je pioche chaque jour une photo dans un paquet de 50. Ça me permet de m’évader un peu en pensant à ce que ça symbolise pour moi. On trouve du réconfort où l’on peut, ce n’est pas drôle tous les jours, il y a même des moments difficiles. Je prends chaque petite chose qui peut me faire sourire. J’ai évidemment de la musique et ce matin j’étais tellement contente d’avoir hissé mon gennaker que j’ai passé un quart d’heure à danser. Au bout d’un moment je me suis dit qu’il fallait que je me calme pour garder de l’énergie pour l’affaler après(rires).
Alexia Barrier, TSE - 4myplanet
 
"



Vendée Globe

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG