​La Navarre assume la présidence de l'Eurorégion Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarre jusqu'en 2020
Espagne
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| traditionactu | Conseil Régional | Divers  Vu 3053 fois
Article N°20720

​La Navarre assume la présidence de l'Eurorégion Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarre jusqu'en 2020

Le relais a été pris lors de l'assemblée du 29 juin 2018 à Pampelune, conduite par les présidents des trois régions: Alain Rousset, de Nouvelle Aquitaine; Iñigo Urkullu, d'Euskadi, et Uxue Barkos, de Navarre. Navarra assumera jusqu'en 2020, la présidence de l'Eurorégion Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarre, période où le défi fondamental est centré sur la réalisation d'un territoire plus cohérent dans tous les domaines, de la citoyenneté au tourisme, en passant par la mobilité et les transports, et avec un impact particulier sur le développement d'un projet commun dans les domaines de l'économie de la connaissance, de l'innovation et de la compétitivité des entreprises, qui améliore le positionnement des trois partenaires en Europe.

Le président sortant, Alain Rousset a transféré le "makila" qui symbolise la présidence à la présidente Barkos, lors d'une cérémonie solennelle qui a eu lieu dans le cloître des Archives Royales et Générales de Navarre.
Dans son discours, la présidente Barkos a souligné que cet acte est un engagement du début de la législature, "qui n'était autre que de travailler avec Euskadi et Nouvelle-Aquitaine dans la coopération territoriale européenne." Elle a également exprimé son engagement et celui du Gouvernement à entreprendre de nouveaux projets et à progresser dans la gouvernance de l'Eurorégion, «afin de mieux nous positionner dans le contexte européen et de travailler dans l'intérêt général de notre citoyenneté eurorégionale».
Auparavant, l'assemblée, composée des 18 représentants des trois régions, y compris les trois présidents, a approuvé le Plan stratégique de l'Eurorégion 2014-2020, une révision tout à fait nécessaire pour s'adapter aux nouveaux ajouts des dernières années. Le Limousin et le Poitou-Charentes ont rejoint l'Eurorégion en 2016, après le regroupement territorial français, et la Navarre en 2017.
 
Le nouveau GECT (Groupement Européen de Coopération Territoriale) Nouvelle Eurorégion Aquitania-Euskadi-Navarra est un espace d'opportunités pour les régions membres qui partagent, dans leurs stratégies de spécialisation intelligente respectives, des secteurs prioritaires tels que la santé, l'énergie, l'agroalimentaire et les industries créatives, ainsi que l'intérêt de travailler ensemble sur des sujets tels que le tourisme, l'industrie avancée ou 4.0, et la compétitivité des entreprises, entre autres domaines.
 
Mise à jour du plan stratégique
Le groupe a préparé en 2014 un plan stratégique à l'horizon 2020, afin d'avoir un document de référence qui identifie les objectifs prioritaires et planifie les actions pour les atteindre, avec les lignes fondamentales des fonds de l'UE pour 2014 -20.
 
Après les incorporations susmentionnées, au cours du premier semestre de cette année, le processus de mise à jour du plan a été effectué. Le document a pris en compte le diagnostic de la situation socio-économique actuelle, l'équilibre des actions menées depuis 2014 et les contributions apportées par plus de 200 agents socio-économiques des trois régions actives dans la coopération transfrontalière.
L'analyse réalisée permet de  maintenir comme axes stratégiques les axes initialement prévus: citoyenneté eurorégionale, domaine de l'économie du savoir, innovation et compétitivité des entreprises, territoire et mobilité durable. Garantir la gouvernance et la coordination des différents projets et actions inclus dans le plan est le quatrième axe, un rôle qui revient au GECT lui-même. Chacun de ces objectifs est spécifié dans 14 lignes d'action et 36 actions.
Dans le premier des axes, l'objectif est de parvenir à une citoyenneté eurorégionale plus connectée. Pour cela, trois lignes d'action importantes sont prévues: améliorer la connaissance et l'utilisation des langues de l'Eurorégion; faire de la culture une véritable colonne vertébrale de la coopération, et surtout promouvoir l'interaction de la jeunesse de l'Eurorégion.
Dans l'axe de l'économie de la connaissance, de l'innovation et de la compétitivité des entreprises, les objectifs dans ce domaine sont de promouvoir un «campus eurorégional» composé d'universités, de centres d'EFP et d'autres agents d'innovation; se concentrer sur des projets communs de R & D & I dans les secteurs inclus dans les stratégies de spécialisation intelligente (S3), promouvoir la coopération des entreprises, en particulier entre les clusters, et créer un bassin d'emploi eurorégional.
Le troisième axe, Territoire durable et transports, aura les lignes d'action prioritaires suivantes: réaliser une mobilité durable pour les voyageurs et les biens, convertir l'Eurorégion en un espace de référence environnementale et développer des politiques communes et coordonnées sur les ressources naturel et tourisme.
 
Enfin, dans la section Gouvernance, les principales lignes d'action sont la promotion de la gouvernance à tous les niveaux et la gestion par projets, ainsi que la visibilité et le positionnement de l'Eurorégion. Un rôle qui incombe au GECT lui-même et qui vise à atteindre une plus grande cohérence dans les interventions des différents acteurs institutionnels de la coopération territoriale.

Pierre Haertelmeyer

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant