Trifyl : Graulhet et Alban labellisés écoréseaux de  chaleur 2015
Tarn (81)
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| Tarn (81) | Entreprise | Actualité  Vu 63446 fois
Article N°15596

Trifyl : Graulhet et Alban labellisés écoréseaux de chaleur 2015

Le réseau d’Alban  vient de recevoir le label écoréseau de chaleur décerné par AMORCE (Association nationale de collectivités territoriales et de professionnels). Pour la troisième  année consécutive, le réseau de chaleur de Graulhet obtient ce même label, ce qui constitue une double satisfaction. Cela signifie en effet que les deux équipements  répondent à des critères très exigeants en matière environnementale, économique et sociale.

L’exigence environnementale

 
L’obtention du label est soumise à une obligation précise : il faut que la chaleur distribuée soit issue pour plus de 50% d’énergies renouvelables. Le réseau mis en place par Trifyl à Graulhet va bien au-delà de cette exigence, puisque 92% de la chaleur est produite à partir d’une d’énergie renouvelable : le bois énergie.  Concernant Alban, le taux d’énergie renouvelable utilisée s’élève à 94 %. Les deux chaufferies sont alimentées en combustible biomasse issu des déchèteries de Trifyl ou du massif forestier Tarnais.     
                                                                                             La chaufferie bois d’Alban


L’exigence de compétitivité économique
Le réseau de chaleur  doit « coûter » moins cher aux usagers raccordés. Ainsi la facture globale de chauffage pour l’usager  est systématiquement inférieure à la « solution de référence» du territoire : le gaz-condensation pour Graulhet, et le fioul pour Alban.
 
L’exigence sociale
Un écoréseau de chaleur doit rendre compte de son activité auprès des abonnés et des usagers du service public, à travers un lieu de concertation. Pour Trifyl il s’agit d’un conseil d’exploitation trimestriel.
Promue notamment par la loi de Transition Énergétique, cette filière reste méconnue du grand public, et souffre souvent d’un déficit d’image. C’est pour y remédier qu’AMORCE a créé en 2013 ce label récompensant  les réseaux de chaleur exemplaires. Trifyl, persuadé des  atouts de cette filière, se met à la disposition des collectivités de son territoire ayant un projet de  réseau de chaleur : études, financement, implantation, exploitation, tout est pris en charge. Il s’agit d’un service clé en main qui vise à encourager l’utilisation du bois énergie,  mode de chauffage qui s’inscrit pleinement dans  l’esprit du développement durable.
A propos de Trifyl :
 
Trifyl est le syndicat mixte départemental de valorisation des déchets ménagers et assimilés. Il compte 21 collectivités adhérentes représentant 331 communes, soit près de 308 000 habitants sur un territoire de plus de 6000km² composé notamment du Tarn, d’une partie de l’Hérault et de la Haute-Garonne.
Avec plus de 240 agents, Trifyl gère 30 déchèteries, deux centres de tri, quatre réseaux de chaleur, deux plateformes bois énergie et deux autres de compostage. Sur le Pôle des énergies renouvelables de Labessière-Candeil, Trifyl valorise chaque année dans le bioréacteur 180 000 tonnes de déchets résiduels en chaleur, électricité, bio méthane carburant, et en hydrogène énergie. Trifyl remplit également une mission d’information et de pédagogie auprès du grand public.

 

po/Trifyl

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant