Les promesses de l'élastographie ultrasonore dans la prise en charge de maladies cérébrales du foetus  @InsermU930

| France | Recherche | Actualité  Vu 113796 fois
Article N°17973

Les promesses de l'élastographie ultrasonore dans la prise en charge de maladies cérébrales du foetus @InsermU930

L'équipe de chercheurs et de médecins, Imagerie et Ultrasons, du laboratoire de recherche U930 Imagerie & Cerveau (Université de Tours/Inserm/CHRU de Tours) viennent de démontrer pour la première fois que l'élastographie ultrasonore par ondes de cisaillement permet l'exploration du cerveau chez le foetus au cours de la grossesse.

Cette équipe de chercheurs est internationalement reconnue pour ses travaux sur le développement de technologies ultrasonores en imagerie diagnostique et en thérapie. Dans cette équipe, le Pr. Franck Perrotin et le Dr. Jean-Pierre Remenieras travaillent activement et en synergie aux développements de technologies d'imagerie ultrasonores pour le diagnostic précoce de pathologies obstétricales et foetales.

Aujourd'hui, ils franchissent ensemble un nouveau pas en exploitant l'élastographie ultrasonore par ondes de cisaillement pour diagnostiquer des pathologies foetales. Cette technologie ultrasonore permet de distinguer les tissus sains des tissus malades en mesurant leurs propriétés élastiques. Le caractère bénin d'une lésion cérébrale appelée papillome des plexus choroïdes a ainsi pu être établi chez un foetus au cours de la 38ème semaine de grossesse. Ce diagnostic a été confirmé après la naissance du foetus.

Cette technologie, très prometteuse, ouvre de nouvelles perspectives dans le diagnostic et dans la prise en charge de lésions cérébrales néonatales.

Ces nouveaux travaux ont été publiés dans la revue scientifique, Journal of Obstetrics and Gynaecology, en avril 2017.

Inserm UMR 930 Imagerie et Cerveau | Université François-Rabelais | CHRU de Tours

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant