Ail violet : Cadours fête sa première récolte AOC les 27 et 28 août @HauteGaronne
Colomiers Agriculture
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| Haute-Garonne (31) | Ail | Ail Violet AOC  Vu 87818 fois
Article N°16602

Ail violet : Cadours fête sa première récolte AOC les 27 et 28 août @HauteGaronne

 
 
L’ail, ce condiment incontournable de la gastronomie du soleil, revêt une saveur toute particulière cet été, en Haute-Garonne. Bénéficiant d’une AOC (Appellation d’origine contrôlée) obtenue en 2015 avec le soutien du Conseil départemental, l’Ail violet de Cadours est le produit star de deux jours de festivités. Place aux trésors de notre terroir !

Cette 40ème édition de la Fête de l’Ail violet de Cadours est l’occasion rêvée pour prendre un bon bol d’air frais à la campagne, réveiller ses papilles et remplir son panier de bons produits locaux, notamment pendant le marché nocturne du samedi soir.


 

Durant ces deux jours, les animations s’enchaînent à un rythme soutenu ! Pétanque, randonnée, concours de labours, battage à l’ancienne (production de farine), expositions, musique, majorettes, démonstrations et ateliers… sans oublier des points de restauration, de découverte et de dégustation des produits qui font toute la richesse de notre territoire : l’Ail violet, vedette incontournable de la fête, les vins de Fronton, l’Agneau des Pyrénées… A vos fourchettes !

Le Conseil départemental tient un stand pendant la fête : informations sur les filières de qualité, les circuits courts, dégustations, lots à gagner. Un atelier sensoriel gratuit, proposé par un œnologue et un conseiller agricole, permettra d’explorer les vertus et les secrets de l’ail.

Pour plus d’informations :
Mairie de Cadours - Tél. 05 61 85 60 01
Syndicat d’initiative - Tél. 05 62 13 74 00
 

Marché de l'ail violet de Cadours (AOC)

À Cadours, tous les mercredis de juin à Octobre, ont lieu les négoces d'ail violet AOC.
Une rencontre entre producteurs et acheteurs de la France entière qui fixent ici le cours du marché. 





 
              
 

Le village de Cadours

 
Accueil > Cadours
Sitemap - Partenaires - Favoris
 

Cadours

Pays : France
Région : Midi-Pyrénées
Département : Haute-Garonne
Canton : Canton de Cadours
Code postal :  31480
Maire - Mandat en cours : Didier LAFFONT depuis 2014
Intercommunalité : Communauté de communes du Canton de Cadours
Population : 1 047 hab. (2007)
Densité : 99 hab./km2
Gentilé : Cadoursiens, Cadoursiennes
Coordonnées : 43° 43′ 45″ Nord - 1° 03′ 02″ Est
Altitudes :  mini. 147 m — maxi. 242 m
Superficie : 10,58 km2

 

Commune située dans le Pays de Rivière-Verdun au sud-ouest de la France, à la pointe nord-ouest de la Haute-Garonne, entre le Gers et le Tarn-et-Garonne. Le paysage est avant tout composé de coteaux avec des villages en surplomb et qui donnent un charme méridional unique. Il se situe à 39 km de Toulouse, 220 km de Bordeaux et 700 km de Paris.

Une des personnalités les plus célèbres qui vinrent à Cadours fut sans aucun doute le pilote automobile Raymond Sommer, "Le sanglier des Ardennes" pour le circuit automobile de Cadours-Laréole en septembre 1950. Il mourut le 10 septembre 1950 après une sortie de piste sur le circuit même. Il était au volant d'une Cooper et percuta un arbre. Une stèle est érigée à sa mémoire à la sortie de Cadours en direction de Laréole à la croisée des départementales D29 et D89. L'avenue principale porte aussi son nom.
D'autres pilotes célèbres passèrent à Cadours comme Maurice Trintignant ou encore Juan Manuel Fangio.
Il y eut aussi la venue en 1909 de Jean Cruppi, ministre du Commerce et de l'Industrie, qui visita la gare en compagnie, entre autres, de son ami Auguste Débans, maire du Grès.

Son blasonnement est  Écartelé : au premier de gueules à la rivière d'argent ondée de sinople, au deuxième d'azur au château d'argent, au troisième d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au quatrième de gueules à la lettre C capitale d'or.

La Région de Cadours

Situé à 39 km à l'ouest de Toulouse, Cadours chef-lieu du Canton de la Haute Garonne, faisait autrefois partie de l'ancienne province de Gascogne. C'est le point terminus du chemin de fer d'intérêt local de Toulouse à Cadours. Il se trouve à peu près à la même distance d'Auch, de Montauban et de Toulouse.

La commune est bornée au levant par le Margestaud, petit affluent de la Garonne ; et au couchant, en grande partie, par le ruisseau du Pest, affluent de la Gimone qui se jette dans la Garonne. Les limites du nord et du midi sont un peu artificielles, celle du midi étant confrontée au département du Gers.

Environné de coteaux et de petits vallons dont le dessin est comparable à celui du Lauragais, Cadours se trouve à une altitude de  240 mètres. Le guide de l'Union de Syndicats d'Initiative de la Haute Garonne de 1932 signale déjà Cadours comme localité à visiter par les touristes.

Ceux-ci pourront visiter dans les environs : le monastère de Sainte Marie du Désert fondé en 1852, les poteries de Cox ainsi que le château de Laréole, construit en 1579 par Dominique Bachelier. Un peu plus loin, dans la même direction se trouve, au delà de Cologne (Gers), l'ancienne demeure de Soluste de Barthes, le poête gascon du XVIe siècle. En allant voir les poteries, on peut admirer des hauteurs de Cox, une vue magnifique sur les Pyrénées. Le promeneur ne manquera pas de découvrir, au hasard de ses flâneries, les campagnes du sud-ouest, aux lignes et aux coloris sereins et reposants.

Le Nom de Cadours

Les recherches n'ont pas vraiment permis de découvrir la véritable étymologie du nom de Cadours. 3 possibilités existent :

- Une tête d'ours, trophée de chasse, aurait été exposé durant un long moment dans une cabane qui se trouvait à la place de l'église actuelle. Chaque fois que l'on parlait de cette cabane, on disait  "La Cabane du cap d'ours" d'où la déformation vers Cadours

- Le mot Cadours serait d'origine arabe et remonterait à l'invasion des Sarrasins (732 av JC). Au Maroc, beaucoup de famille portent le nom de Kadour. Une de ses familles serait restée dans le pays et aurait donné son nom à ce coin de terre.

- Hypothèse la plus probable : Cadours viendrait du latin Cadourcium. Ainsi, 4 actes d'appel en latin datant de 1930 signalent Cadours sous le nom de Castrum de Cadurcio

 

Deux Villages en Un...

Autrefois il y avait deux villages, deux églises et deux cimetières à la localisation actuelle de Cadours :

Le village de St Hilaire : Il s'étendait de la place du fort (où siegeait un château) jusqu'au cimetière actuel. Les maisons sont plus anciennes de ce côté-ci. Créé après 1318, il disparait petit à petit. L'église de St Hilaire (détruite en 1890) se trouvait à la place de la chapelle du cimetière qui a été démoli puis reconstruit par la suite.

Notre Dame de Vie : il n'y avait que très peu de maison (2043). Les maisons actuelles sont récentes. L'alignement des maisons date de 1775 pour laisser les voies larges. Il en est de même pour le nom des rues. L'église de Notre Dame de Vie se trouvait au nord de la Halle aux marchands (constuite en 1723). L'église actuelle ne date donc que de la fin du XVIIIe siècle. Le cimetière de Notre Dame de Vie, au nord de l'église actuelle, ne fut plus utilisé à partir de 1794. On garda celui de St Hilaire qui se prêtait mieux à la célébration de funérailles. Le cimetière actuel a été muré en 1857, le premier caveau date de 1821.

Cadours a été déclaré Chef Lieu de Canton en 1790.


po/ CD31

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG