Toulouse
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire

Chalabre : après la tempête #aude @Occitanie #tempêtegloria #tvlocale.fr @smartrezo

| Reportage | [Actualité] Catastrophes naturelles | Divers | Vu 10151 fois
[christian GARCIA] Vidéo N°16805
Depuis la construction de la digue du lac de Chalabre, jamais l'eau n'avait submergé l'ouvrage. C'est arrivé  le 22 janvier lors de l'épisode pluvieux dû à la tempête Gloria, qui a fait grossir le "petit" Chalabreil, le troisième cours d'eau de Chalabre après l'Hers et le Blau.
Le volume stocké dans la retenue a alors atteint 90 000 m3 alors que son remplissage habituel se situe autour de 30 à 40 000 m3. L'eau a fini par sauter la digue.
La surveillance du lac de Chalabre, avec le soutien de Patrice Gastineau, géologue conseil en aménagement du territoire, a conduit la municipalité à organiser l’évacuation des habitations et installations riveraines du Chalabreil, sur une partie de son cours. Evénement exceptionnel qui a mobilisé de nombreux services.
Des voix s’élèvent certifiant la disparition à court terme du plan d’eau, entrainant la chute de la côte  mobilière  des habitations riveraines L’Aude en général subit des catastrophes naturelles de plus grande ampleur avec nombreuses victimes et disparitions d’infrastructures autre qu’ici. Au pire le cours d’eau serait aménagé dans un environnement de verdure sans perte de qualité de vie harmonieuse qui fait l’écrin de verdure du site. Les mairies n’ont plus hélas le pouvoir décisionnaire d’antan, ce qui les fragilise grandement : préfecture conseil départemental L’Europe environnement…sont les acteurs de notre vie au quotidien mais ça nous l’oublions un peu trop vite !
« A 16 heures, le barrage est recouvert sur toute sa longueur d’un flot de 50 centimètres de hauteur, provoquant des dégâts au niveau du déversoir, en rive droite et en rive gauche sur le parement aval du barrage. L’onde de crue qui s’en suit en aval affecte plus particulièrement les habitations et entreprises en amont du Pont-Neuf. Au-delà du cumul de précipitation à l’origine d’un niveau élevé du plan d’eau, c’est la rupture de plusieurs embâcles en amont qui a provoqué la surverse ».
Après la visite des services techniques de l’Etat (DDTM et Dreal), il devient urgent de vider le plan d'eau  et la préfecture de l’Aude déclenche la mobilisation de la sécurité civile (USC7 de Brignoles et ESOL Sud de Marseille) et d’une unité de sapeurs-pompiers du Vaucluse (Cavaillon), disposant chacun de moyens de pompage importants. Les opérations de pompages engagées dans la nuit de dimanche à lundi se terminent le mardi 28 janvier au matin. Lundi 27 janvier, un bureau d’étude agréé par l’Etat, effectue une visite technique approfondie, qui permet de lever la consigne d’évacuation et de définir les réparations d’urgence à entreprendre pour restituer sa fonctionnalité à l’ouvrage. Jean-Jacques Aulombard indique alors que « la réflexion sur l’avenir de ce barrage est maintenant entre les mains du bureau d’étude et des services de l’Etat ».  Source Ch.Morales
 merci à Daniel Lopez Gérard Poliakoff et autres contributeurs images . L’intégralité du  film disponible auprès de l’auteur.
 
[christian GARCIA]

Toutes les vidéos
  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant