Un épisode méditerranéen bienvenu

| Occitanie | Analyse météo | Divers  Vu 26374 fois
Article N°19196

Un épisode méditerranéen bienvenu

Après une semaine très agitée sous les auspices d'un flux d'ouest tempétueux (2 tempêtes essuyées Carmen et Eleanor), la situation globale est en train de changer avec une dorsale anticyclonique qui est en train de s'ériger sur l'Atlantique en direction des Iles Britanniques. A l'avant par effet de balancier, c'est un talweg (creux dépressionnaire) qui plonge en direction de la Péninsule Ibérique et du Maroc. 


Notre pays se retrouve soumis à l'influence du talweg avec de l'air frais sur la façade ouest et l'air doux qui remonte sur la façade est. Un front froid ondulant délimitant les deux masses d'air, barre du coup le pays et se redresse la nuit prochaine des Pyrénées au nord-est en étant plus actif dans sa partie sud. 

Ce que l'on surveille c'est l'activité à l'avant du front froid, avec un flux de sud-est en basses couches qui se met en place qui vient se heurter aux reliefs cévenols. En altitude, c'est une branche de jet orientée sud-ouest/nord-est qui prédomine avec donc une situation classique d'air doux et humide qui remonte de Méditerranée en direction des Cévennes. 

Si bien que durant la nuit prochaine, les premières pluies cévenoles débuteront notamment sur le relief Ardéchois se diffusant ensuite au fil des heures vers les reliefs Gardois et Héraultais. Ces pluies orographiques dépourvues de caractère orageux a priori tomberont régulièrement pouvant donner des cumuls d'ici la soirée de samedi de l'ordre de 80 mm maximum (localement 100 mm). Les pluies seront bien plus faibles et plus rares sur le littoral languedocien. 

En soirée de samedi avec la mise en place d'une dépression de surface entre la côte Espagnole et les Baléares, la situation devrait dégénérer avec la remontée d'Espagne de ce qu'on appelle un forçage d'altitude. Le flux d'est à sud-est deviendra de plus en plus dynamique en basses couches surplombé par une branche de jet en altitude davantage orienté sud/nord faiblement diffluente. 


Cela favoriserait en soirée et durant la nuit de samedi à dimanche, des pluies à caractère orageux parfois fortes entre les Pyrénées Orientales et l'ouest de l'Hérault en passant par l'Aude. Les précipitations pourraient prendre très très localement un caractère quelque peu stationnaire. Des cumuls de 80 à 100 mm (plutôt sur les zones de relief des PO, de l'Aude et de l'ouest de l'Hérault) semblent possibles également localement durant la soirée et la nuit sur les secteurs précitées. 


Pour la journée de dimanche sur le pourtour méditerranéen, la fiabilité baisse d'un cran mais on peut subodorer qu'un balayage frontal actif pourrait s'opérer du Roussillon au Languedoc avec des pluies assez fortes et régulières. Elles pourraient prendre localement un caractère orageux. Le Roussillon se retrouverait au sec assez rapidement après les pluies matinales. A noter qu'en fin de journée et soirée, une ligne pluvio-orageuse active semble de nouveau possible entre l'Hérault et le Gard avec de nouveau de bons cumuls à envisager.

Lundi et mardi, ce serait plutôt PACA et la Corse qui seraient concernés par de bonnes pluies parfois orageuses avec le décalage en Méditerranée de la goutte froide. On surveillera la capacité d'un retour d'est en fin de journée de lundi à revenir arroser de nouveau l'ouest du Languedoc. La prévision à cette échéance devient délicate mais de bons cumuls sont à attendre entre la Provence et la vallée du Rhône globalement. La Corse et la Côte d'Azur semblent être davantage en marge de cet épisode. Mais à cette échéance, des décalages demeurent largement possibles.

Voici ci-après, une carte INDICATIVE des cumuls possibles d'ici mercredi sur le pourtour méditerranéen et en Corse. C'est à ne pas prendre au pied de la lettre mais on pourrait atteindre localement les 200 mm ce qui serait vraiment bienvenu dans des régions qui restent vraiment concernées par la sécheresse. Localement, il faudra être vigilant à cause du risque d'inondations. On notera aussi que le vent d'est pourrait être très fort en Méditerranée dimanche avec des rafales modélisées autour de 100 km/h. La neige quant à elle, tombera sur le sud du Massif Central le plus souvent à partir de 1200 - 1500 mètres d'altitude. 


Nous vous tiendrons informés bien sur de l'évolution de la situation.


EMMANUEL DESSELIER

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant