L'association Reflets devient officiellement le CPIE Terres Toulousaines
| Haute-Garonne (31) | Protection de l'Environnement | Actualité  Vu 57187 fois
Article N°17357

L'association Reflets devient officiellement le CPIE Terres Toulousaines

La grande famille des CPIE (Centres permanents d'initiatives pour l'environnement) s'est agrandie hier. Sabine Berger (présidente de l'association Reflets) et Yvon Bec (président de l'Union nationale des CPIE) ont tous les deux signé la convention de labellisation peu après 17 heures à l'espace EDF Bazacle à Toulouse.

Si ce mercredi 25 janvier les gens se pressaient pour aller à l’Espace EDF Bazacle, ce n’est pas seulement pour la beauté du site et son exposition intéressante mais pour tout autre chose. Dans la salle de conférence au niveau -1, sourires, agitation et excitation se mêlaient dans une atmosphère joyeuse et impatiente. Et quelle impatience. Après deux ans de « combat » pour obtenir ce label tant convoité, voici que l’engagement et les actions de Reflets ont porté leurs fruits. Compétente dans plusieurs domaines tels que l’eau, l’air, la terre… l’association Reflets s’est vue décorée de ce label national qui fait d’elle le premier et seul CPIE de la métropole toulousaine. « Nous sommes des acteurs pour la transition écologique et nous mettrons en avant la place de la nature en ville » informe Sabine Berger, présidente du tout jeune CPIE. Vincent Calmettes (co-président de l’Union régionale des CPIE Occitanie) se réjouit de la naissance de Terres Toulousaines. Des projets communs avec le CPIE de Montpellier sont déjà en cours. 

Les remerciements continuent avec Yvon Bec qui félicite toute l’équipe d'être le 80ème CPIE en France. « L’important, c’est de sensibiliser mais aussi que les gens changent de comportement. Avec vous, nous porterons cette mobilisation citoyenne et permettrons de renforcer le pouvoir d’agir des citoyens. » 
 

N’est pas CPIE qui veut

Yvon Bec le souligne : devenir un CPIE, ça se mérite ! Il y a des critères qui doivent être respectés. Les missions des CPIE ? Plus qu’informer et éduquer, ils interagissent avec les individus, collectivités, entreprises, associations…pour qu'ils agissent en prenant compte de l’environnement et du développement durable. « On se veut être artisan du changement environnemental. Face à l’urgence des problèmes climatiques (pollution, alimentation, qualité de l’eau…), on doit agir vite et ensemble. »

L’urgence climatique, Michel Aujoulat (vice président de Toulouse Métropole en charge de l’environnement) l’entend et félicite donc au nom de la métropole et à titre personnel cette labellisation qui va permettre de mobiliser et sensibiliser les citoyens. « Nous serons là pour vous aider. Nous serons à vos côtés main dans la main pour avancer. » L’élu a aussi rebondi sur une demande de Terres Toulousaines au début de la cérémonie quant à des nouveaux locaux et a dit qu'il verrait ce qu'il pourrait faire (ndlr : aujourd'hui basés rue Bayard à Toulouse, les locaux ne répondent plus suffisamment aux besoins de l’équipe de Reflets). 

M. Magimel, directeur du centre EDF Bazacle, a aussi pris la parole pour féliciter le nouveau CPIE et sur le choix du lieu pour la signature : « EDF est depuis longtemps partenaire de certains CPIE Occitanie. Nous remercions Terres Toulousaines d’avoir choisi nos murs pour officialiser leur nouvelle appellation ». 

Après la signature officielle, un buffet a été offert aux invités. Une magnifique après-midi dans un joli cadre avec de beaux projets en voie de réalisation.



Célia PAPAIX

Lien :http://reflets-asso.org

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant