Hôpital Paul Viguier : le service public et l’accès à l’avortement doivent être garantis et de qualité

| Toulouse | Santé | Actualité  Vu 8356 fois
Article N°16930

Hôpital Paul Viguier : le service public et l’accès à l’avortement doivent être garantis et de qualité

La section de Toulouse de la Ligue des Droits de l’Homme est informée d’un dysfonctionnement majeur du service de gynécologie et de prise en charge de l’interruption volontaire de grossesse de l’hôpital Paul Viguier. En effet, aujourd’hui, cet hôpital n’est plus à même de recevoir les patientes et d’assurer leurs soins dans le respect et la dignité.

  L’état inquiétant dans lequel se trouvent aujourd’hui ce service et ses personnels ne permet pas l’effectivité du droit des femmes en matière de contraception et d’avortement, tel que le prévoit la législation française. Il y a donc un écart entre les principes affirmés par la loi et leur application dans la réalité.


                L’hôpital Paul Viguier n’offre plus un service public effectif et de qualité. La Ligue des Droits de l’Homme demande que des mesures soient prises au plus vite pour rétablir un accès plein et entier des femmes à l’exercice de leurs droits, avec un personnel qualifié et à hauteur des besoins pour assurer respect, sécurité et dignité des soignants et des soignés.
 

P/O LDH Section Toulouse

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant