#Emploi : L'Etat et la Région s'engagent pour l'emploi et la formation en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées @ClotildeVALTER @Minist_Travail @CaroleDelga @RegionLRMP
| Toulouse | Actualité | Divers  Vu 28876 fois
Article N°16045

#Emploi : L'Etat et la Région s'engagent pour l'emploi et la formation en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées @ClotildeVALTER @Minist_Travail @CaroleDelga @RegionLRMP

Lundi avait lieu à l'Hôtel de région à Toulouse, la signature du plan régional de mobilisation pour l'emploi et la formation professionnelle en languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées pour la mise en place de 500,000 formations supplémentaires, en présence de Carole DELGA, présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées de Clotilde VALTER secrétaire d'état à la formation professionnelle et de Pascal MAILHOS préfet de Région





Carole DELGA s'est félicité de la venue de la secrétaire d'état cette signature. «  Celle-ci est un symbole fort du travail de partenariat mené ces derniers mois » a déclaré la présidente de région, avant de poursuivre « elle incarne également ma volonté d'orienter l'ensemble des actions de la région dans le combat pour l'emploi, dont j'ai fait l'une de mes priorités dès les premiers jours de mon mandat »


Pour la Secrétaire d'état, ce plan de 500,000 formations supplémentaires, exprime une volonté politique forte qui s'articule autour de trois objectifs principaux

& Porter en 2016, le nombre d'actions de formation au bénéfice des personnes en recherche d'emploi à hauteur de 1 million, ce qui représente un doublement par rapport à 2015

& Porter une attention particulière aux besoins des demandeurs d'emploi peu ou pas qualifiés et de longue durée, qui sont les plus durement frappés par les incidents qui peuvent intervenir dans leur parcours professionnel

& Préparer par le développement de formations aux nouveaux métiers liés à la transition énergétique ou à la transformation numérique par exemple.


La Secrétaire d'état a aussi mis l'accent sur le fait que plus la période de chômage est longue, plus il est difficile de s'en sortir.

En France aujourd'hui, le taux de chômage des jeunes de 16 à 24 ans a atteint 24% au dernier trimestre 2015, ce qui fait que plus d'1 million de jeunes âgés de 18 à 25 ans révolus ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Ce sont ceux que l'on surnomme les «(NEET) Not in Education, Employment or Training-et subissent ainsi une très grande précarité


Dominique MOREL

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant