Narbonne Entreprise
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire

Femmes d’exception : Priyanka DAS ingénieure spatiale #space #science #moon #tvlocale,fr #isae #supaero #toulouse #esa

| Reportage | [Entreprise] Innovation et recherche | Aérospatial | Vu 9475 fois
[christian GARCIA] Vidéo N°17139

Priyanka est une brillante artiste et scientifique qui est une véritable source d’inspiration pour beaucoup de femmes dans le domaine de la science. Je la rencontre à Toulouse et je tombe sous le charme : celui de rencontrer une jeune femme qui a derrière elle un vécu déjà bien rempli d’expériences scientifiques mais aussi de savoir que ses projets et ambitions sont à la hauteur d’un Thomas Pesquet ou Elon Musk de SPACE X-NASA à ce sujet permettez moi de vous inciter à voir le film Les Femmes De L’Ombre ; Priyanka est de cette trempe et plus déterminée qu’à l’époque des années 60 grace aux mouvements de libération de la femme !

Priyanka est un ingénieur aérospatial français d'origine indienne (par profession) et artiste (à cœur). Diplômée d'ingénierie double diplôme de l'Ecole Polytechnique et ISAE-Supaéro, elle poursuit actuellement un doctorat CIFRE en technologie GNSS à Safran et ISAE-Supaéro. Elle est extrêmement passionnée par l'espace et veut aider à construire les premières bases humaines lunaires et martiennes

Ses connaissances en matière de navigation par satellite lui ont permis de travailler pour la société française Safran, tout en préparant un doctorat en ingénierie aérospatial dans l’une des écoles les plus reconnues mondialement, l’ISAE-SUPAERO de Toulouse. La jeune scientifique effectue également des recherches qui permettraient d’installer des applications dans les véhicules autonomes pour maximiser les chances de survie en cas d’accident.

Dès que j'ai commencé à observer le ciel, je me suis intéressée à l’espace. Je me suis toujours demandée quels mondes pouvaient exister au-delà de notre planète Terre - et comme j’aime particulièrement voyager, j’ai eu envie d’explorer ces mondes extraterrestres. L’espace est un univers qui me fait rêver et me permet d’atteindre les étoiles.
Déja enfant, je rêvais de l’espace j’étais intéressée par beaucoup de choses et cela m'a pris du temps avant de savoir ce que je voulais faire dans ma vie. J’ai beaucoup hésité entre une carrière dans le milieu de l’art et du design ou dans l’espace en tant qu’astrophysicienne (à l’époque, je ne savais pas qu’il était possible de concilier les deux). J’ai alors décidé d’étudier la physique à l'université de Delhi, le St Stephen's College.
À 18 ans j’arrive à Paris pour entrer à l’école polytechnique et obtenir le diplôme d'ingénieur, ce qui me convenait parfaitement de par son programme pluridisciplinaire. J’ai étudié plusieurs matières allant de la biologie à l’informatique et j’ai fini par me tourner vers une première maitrise en science des données. J’ai ensuite obtenu une seconde maitrise en ingénierie aérospatiale, spécialisée dans les systèmes autonomes à la prestigieuse école d’ISAE-SUPAERO de Toulouse.
J’étudie actuellement à l’école ISAE-SUPAERO de Toulouse et je travaille en parallèle pour l’entreprise Safran en tant qu’ingénieur de recherche pour mon doctorat.  Mon sujet de thèse porte sur l’étude des signaux de navigation provenant de systèmes satellites (comme le GPS) et leur fusion avec d’autres appareils de navigation physique afin d’obtenir une solution capable de fournir une position extrêmement précise de l'ordre du centimètre. Le GPS que nous utilisons aujourd'hui sur nos smartphones est rarement plus précis que quelques mètres.

je travaille sur un prototype pour la galerie de la lune ( prochaine mission lunaire)- expédier 100 œuvres sur la Lune en 2022, mais avec un défi - les œuvres doivent occuper seulement 1 cm3 d’espace !
Enfin, je pars en Antarctique l'année prochaine dans le cadre de la 5ème cohorte de la Mission Homeward Bound pour les femmes en STEMM. Il s'agit d'un programme de leadership d'une durée d'un an visant à former les femmes à assumer davantage leurs rôles de leader et je suis extrêmement chanceuse d'avoir été choisie à un si jeune âge. Le programme se terminera par un voyage de trois semaines en Antarctique.

reste à savoir si le cameraman sera de la partie ???


 
[christian GARCIA]

Toutes les vidéos
  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG