Commission permanente : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault @CaroleDelga @Occitanie
Lespinasse Economie
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| traditionactu | Conseil Régional | Commission Permanente  Vu 26057 fois
Article N°22326

Commission permanente : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault @CaroleDelga @Occitanie


Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée,  février à Toulouse les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire. Zoom sur les principaux projets (liste non exhaustive) du territoire héraultais, bénéficiant du soutien de la Région.




 

ECONOMIE




Cheffe de file en matière de développement économique, la Région a déployé un nouveau panel d'interventions adaptées aux différentes étapes de développement des entreprises. Dans le cadre du dispositif « START'OC PROcess » qui a pour objectif de soutenir les startups dans leur lancement commercial, 50 000€ ont été accordés à la SAS BROWSE AND GO (Baillargues), la SAS ELIUM TECH (Montpellier), Magic Pallet (Béziers), la SAS ODESYO (Montpellier), la SAS PEPSIA (Pérols), la SAS AGILITATION (Montpellier), la SAS AQUATECH INNOVATION (Montpellier) et TEOOLA PRO (Béziers).
Dans le cadre du « Contrat Expertise », LUNDI MATIN reçoit une aide régionale de 24 000€ pour son programme de développement. D'autre part, le « Contrat Export », qui accompagne sur 24 mois un programme de développement export mis en œuvre par les TPE/PME du territoire, permet à CLOUD IS MINE, ELA INNOVATION et PIKCIO SERVICES de bénéficier de 100 000€ d'aide et à QUALTERA SAS de bénéficier de 41 700€.








Concernant le « Contrat Innovation », la Région attribue une aide de :
-          98 000€ à DEVINNOVA pour le développement du patch MyAngel NeuroSigns pour la détection des troubles neuro-vasculaires et respiratoires,
-          94 500€ à FOCUSSIA pour la réalisation d'un projet d'innovation stratégique,
-          90 700€ à NOVAGRAY pour le développement d'un logiciel d'automatisation,
-          88 000€ à la SAS VOXAYA pour la réalisation d'un projet d'innovation stratégique,
-          50 000€ à CHRYSALIS pour la réalisation du projet 365 METRICS,
-          49 000€ à la SAS NAUTICSPOT pour la réalisation de capteurs dédiés aux ports de plaisance,
-          39 000€ à NAMAE CONCEPT pour la réalisation du projet Namemybusiness.

D'autre part, la Région soutient la compétitivité des filières et notamment la filière fruits et légumes. Ainsi, la SA COFRUID'OC MEDITERRANEE reçoit 156 300€ d'aide régionale pour trois recrutements et du conseil stratégique.
Le « Pass Commerce de proximité » permet quant à lui, l'aménagement d'un commerce sur la commune de Puissalicon (aide régionale de 15 500€) et le « Contrat croissance de proximité » permet à TRENQUIER TERRASSEMENT de bénéficier d'une aide de 27 600€ pour l'acquisition d'une pelle mécanique nouvelle génération et à ETS MECABEL de bénéficier d'une aide de 62 700€ pour l'acquisition de matériel. Le « Contrat Transmission-Reprise » soutient à hauteur de 40 000€ la reprise de l'entreprise La boucherie du Lez à Montpellier ; à hauteur de 25 000€ la reprise du garage Couturier à Clermont-l'Hérault ; et à hauteur de 100 000€ (avance remboursable) la reprise de l'entreprise Serrano à Villeuneuve-lès-Maguelone.

En matière de recherche appliquée aux entreprises, la Région incite les chercheurs à participer au « renforcement de projets européens de recherche avec les entreprises » (REPERE). Dans ce cadre, la Région attribue une subvention de 80 000€ à l'Université de Montpellier et plus particulièrement au laboratoire IATE pour le projet européen GLOPACK, coordonné par le laboratoire Ingénierie des Agropolymères et Technologies Emergentes (IATE) de l'Université de Montpellier, associant 3 établissements de recherche publique et 13 entreprises européennes, dont 2 PME régionales, FURST-PLAST (Gard) et TAGEAO (Hérault). Pour mener à bien ce projet, la Commission européenne a attribué à l'Université de Montpellier une subvention de plus de 790 000€. Ce projet a pour objectif de proposer à l'échelle pré-industrielle des matériaux d'emballages alimentaires biodégradables issus de sous-produits agricoles ou agroalimentaires, des emballages actifs pour améliorer la conservation des aliments sans ajout d'additifs et des bio-capteurs couplés à des étiquettes RFID permettant de suivre l'état de fraîcheur et de maturité du produit tout au long de la chaine logistique. Le financement REPERE permettra la mise en œuvre d'emballages actifs dans des conditions réelles pour les produits tels que les fruits et légumes frais ou fromages fermentés, ainsi qu'un suivi du comportement de ces emballages.

Par ailleurs, le projet européen CALVADYM, porté par le laboratoire Biocommunication en Cardio-Métabolique de l'Université de Montpellier associe l'entreprise RD Néphrologie basée à Montpellier. Pour mener à bien ce projet, la Commission européenne a attribué une subvention de près de 263 000€ à l'Université de Montpellier. Ce projet a pour objectif de développer des outils bio-informatiques dans le but de diagnostiquer et de traiter le syndrome cardio-rénal qui atteint le cœur, les vaisseaux et les reins. La Région attribue une subvention de 45 000€ à l'Université de Montpellier.

Enfin, dans le cadre de son dispositif de soutien à l'économie circulaire, la Région attribue 69 300€ à Fibrosud Sofi Groupe pour le développement d'une filière de valorisation des téléphones portables ; 16 800€ à la communauté de communes du Minervois au Caroux pour une étude d'optimisation du service public de gestion des déchets ; et 11 300€ à la Société d'Exploitation de l'Entreprise Bessière pour l'achat d'un concasseur pour le traitement de déchets recyclables. 

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG