GlobalGeoNews / Ivan Rioufol : « L’antiracisme est une imposture »
Strasbourg Actualité
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| GlobalGeoNews | Société | Divers  Vu 33231 fois
Article N°24247

GlobalGeoNews / Ivan Rioufol : « L’antiracisme est une imposture »

La crise identitaire traversée par la France prend une tournure inquiétante avec l’irruption, sous couvert d’antiracisme, de thèses racialistes et d’actions violentes venues d’outre-Atlantique. Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment renouer avec notre roman national ?  Ivan Rioufol, journaliste au Figaro et auteur du livre « Les traitres - ils ont abandonné la France », qui alerte depuis des années contre la dérive communautariste, nous livre quelques clés essentielles pour résister à la déconstruction de notre histoire et de la société.  Entretien conduit par Emmanuel de Gestas


GGN : Des militants d’extrême-gauche et décoloniaux s’en prennent aux statues de nos grands personnages historiques comme Colbert, De Gaulle, ou Napoléon ; quels sont les objectifs de de ces nouveaux iconoclastes ?

Ivan Rioufol : Nous assistons à une opération suicidaire de subversion du monde occidental, par le biais de l’idéologie « antiraciste » mise au service des minorités ethniques et religieuses. Ce mouvement de fond, planétaire, s’accompagne d’une culpabilisation du monde libre, qui est prêt désormais à reconnaître unilatéralement « ses fautes » concernant la colonisation ou l’esclavage. En France, l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault, appuie les revendications des activistes qui réclament la tête de Colbert, réduit à la rédaction du Code noir. Au cœur de la République, ces traîtres sont légion, tant le politiquement correct a tout envahi. Vous ne verrez jamais une autorité musulmane s’excuser pour la colonisation durant huit siècles de la péninsule ibérique ou pour des pratiques esclavagistes qui perdurent ici et là dans des pays islamiques.

 

GGN : Dans l’Histoire, la destruction du passé fut souvent le prélude à la barbarie et au totalitarisme. Comment affirmer notre roman national et notre civilisation face à ces « nouveaux barbares » ?

Ivan Rioufol : Le préalable est de lutter contre ce poison idéologique qu’est « l’antiracisme », qui a désarmé le monde occidental. Il faut dénoncer l’imposture de ce faux humanisme qui introduit du racialisme dans les rapports humains. Le New York Times a décidé d’écrire Black avec un b majuscule, mais white avec un petit w ! (...) 


Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur GlobalGeoNews.com


Emmanuel de Gestas

Lien :https://www.globalgeonews.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant