Fin de l’escale à Lisbonne, Energy Observer met le cap vers le Golfe de Gascogne @energy_observer

| France | Energie renouvelable | Energy Observer  Vu 42329 fois
Article N°21444

Fin de l’escale à Lisbonne, Energy Observer met le cap vers le Golfe de Gascogne @energy_observer

Avant-dernière escale internationale de son Odyssée 2018, l’étape portugaise d’Energy Observer fut très intense. À Lisbonne, durant quinze jours, l’équipage a rencontré des décideurs politiques réunis à l’occasion de l’Oceans Meeting, présenté le bateau et son Odyssée dans le Village Energy Observer au public lisboète, mais aussi découvert des solutions innovantes mises en place au Portugal en faveur du développement durable. Le bateau a repris le large hier et a mis le cap vers le Nord, direction La Corogne (Espagne), une escale technique essentielle sur la route vers Saint-Malo, son port d’attache. 

Le Village Energy Observer, inauguré le vendredi 21 septembre en présence de Jorge Seguro Sanches, secrétaire d’État à l’énergie, et José Sá Fernandes, conseiller au développement durable de la ville de Lisbonne, a reçu de nombreux visiteurs. Pendant dix jours, à quelques pas de la Place du commerce, l’équipe a accueilli au sein de son exposition interactive un public curieux, venu profiter des contenus en réalité virtuelle et des immersions à 360°. Des projections du premier épisode de la série documentaire « Energy Observer, L’Odyssée pour le Futur » ont été organisées dans le village afin de faire vivre aux spectateurs les premiers mois d’expédition du navire.


Un public sensible aux enjeux de la transition écologique

La collaboration avec l’Ambassade de France au Portugal a permis à de nombreux élèves du Lycée français de profiter de visites exclusives du village, en compagnie de Jérôme Delafosse et Victorien Erussard.

« Les jeunes qui viennent nous rencontrer sont une bouffée d’espoir, s’enthousiasme Jérôme Delafosse, chef d’expédition. Ils sont bien plus conscients que nous des enjeux de notre société et sont vraiment prêts à s’engager au service de la planète. C’est très gratifiant de les voir quitter le bateau et le village avec des étoiles plein les yeux et l’envie eux aussi, de mener des projets pour un futur propre ».

                                                                          © Energy Observer - Philippe Guégan


 

Des solutions et innovations portugaises
La vie de l’équipage a également été rythmée par de nombreuses rencontres avec des acteurs locaux agissant en faveur du développement durable : 

  • La coopérative Fruta Feia lutte contre le gaspillage alimentaire à travers un marché alternatif de fruits et légumes dits « moches » c’est-à-dire aux formes et aux couleurs non-conformes à la réglementation, soit environ 30% de ce qui est produit par les agriculteurs et qui finit donc à la poubelle. 
  • Les gardiennes de la mer de l’association Ocean Alive : des femmes issues des communautés de pêche locales qui mènent des actions de sensibilisation auprès des pêcheurs, enfants et autorités sur la préservation des océans, notamment à travers des opérations de collectes qui ont permis de ramasser déjà 42 tonnes de plastique.  
  • La flotte anti-pollution de l’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime, mise en place à la suite de la catastrophe de l’Erika en 1999, se tient prête partout en Europe à intervenir en cas d’accident maritime ou dégazage illégal. 

Ces rencontres ont été filmées dans le cadre de la websérie SOLUTIONS, des formats courts qui seront bientôt disponibles sur les réseaux sociaux via une plateforme dédiée. Ces vidéos permettront de montrer les initiatives mises en place partout dans le monde en faveur de la transition écologique, au travers du prisme des Objectifs de développement durable dont Energy Observer est le premier ambassadeur français.


Cap sur le Golfe de Gascogne
Après cette dernière escale événementielle à l’étranger en 2018, Energy Observer se dirige vers la pointe Nord-Ouest de l’Espagne. Le bateau fera un bref arrêt technique à La Corogne puis mettra le cap vers son port d’attache, Saint-Malo.

À l’occasion de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, le navire et son village seront présents au pied de la gare maritime du 24 octobre au 5 novembre 2018 puis le bateau sera en chantier pour quelques ajustements avant de démarrer son expédition en Europe du Nord en 2019.

« Cela fait plus d’un an qu’Energy Observer a quitté Saint-Malo, pour partir rencontrer ceux qui innovent pour la transition écologique en France et dans les pays de la Méditerranée, raconte Victorien Erussard, fondateur et capitaine. Nous avons hâte de rentrer pour raconter notre voyage à ceux qui nous ont soutenus depuis le début et nous attendent, et surtout à l’occasion d’un événement aussi symbolique que le départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe ».

Logos Ville et Port Lisbonne

À propos d’Energy Observer

Energy Observer est le premier navire hydrogène autonome en énergie sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines. Ce navire du futur à propulsion électrique fonctionne grâce à un mix d’énergies renouvelables et un système de production d’hydrogène décarbonée à partir de l’eau de mer. Ce défi technologique et scientifique a pour ambition de tester en conditions extrêmes des technologies de pointe préfigurant les réseaux énergétiques de demain, applicables en milieu terrestre.

 

Energy Observer accomplit actuellement une Odyssée pour le futur de six ans (2017-2022), 50 pays, 101 escales, menée par Victorien Erussard, fondateur et capitaine, et Jérôme Delafosse, chef d’expédition et réalisateur de documentaires. Un tour du monde pour devenir une vitrine des innovations en matière de transition écologique, afin de sensibiliser le plus grand nombre sur les énergies renouvelables, la biodiversité, l’agroécologie, la mobilité ou encore l’économie circulaire, lors des escales sur son village itinérant et sur les réseaux sociaux. Cette expédition du 21ème siècle a pour cap permanent la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable de l’ONU, dont Energy Observer est le premier ambassadeur pour la France.


Energy Observer a reçu le Haut Patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, ainsi que le soutien officiel de l’Union Européenne, l’UNESCO et l’IRENA.


Energy Observer

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant