La voix du Tarn-et-Garonne @tarnetgaronneCG
| Tarn-et-Garonne (82) | A la une | Conseil Départemental  Vu 44335 fois
Article N°18755

La voix du Tarn-et-Garonne @tarnetgaronneCG

Le 17 juillet 2017, s’est déroulée la première réunion de la Conférence nationale des territoires, nouvelle instance de concertation rassemblant les représentants des principales associations d’élus locaux et une partie du Gouvernement pour échanger sur les enjeux déterminant l’avenir des territoires et des collectivités.
 
A la suite de cette rencontre et en prévision de la prochaine, le Président de la République et le Premier ministre ont souhaité consulter les élus locaux afin de recueillir leur sentiment et leurs idées concernant les thématiques suivantes :
 
  • les structures territoriales,
  • la répartition des compétences entre les différents niveaux de collectivités,
  • les finances publiques locales,
  • la lutte contre la fracture territoriale,
  • la transformation écologique et la mutation numérique du pays.
Le président du conseil départemental Christian Astruc a participé à ce débat au travers d’une contribution argumentée adressée au préfet et au Premier ministre. Son intervention est articulée autour de 3 axes :
 

I- Donner la parole à tous les territoires : sauvegarder la démocratie locale de proximité

II- Assurer aux territoires des moyens d’agir

III- Favoriser un développement équilibré des territoires.

Parmi les 22 propositions concrètes formulées dans ce document figurent notamment le maintien des syndicats des eaux, dont la disparition de fait a été décidée par la loi nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) de 2015, diverses suggestions de simplifications administratives et d’allègements des normes, l’augmentation des subventions de l’État en faveur du déploiement du numérique en milieu rural, l’uniformisation des normes s’appliquant à l’agriculture sur l’ensemble du territoire européen, la levée des obstacles réglementaires et financiers auxquels se heurtent aujourd’hui la création de retenues d’eau ou encore la suppression des barrières juridiques qui empêchent les personnes publiques de cibler les productions locales de qualité dans leurs achats de denrées.

Les discussions engagées dans le cadre de la Conférence nationale des territoires devraient se poursuivre dans les prochaines semaines. A condition que le dialogue se révèle constructif et qu’il puisse déboucher sur des actions concrètes, le Département de Tarn-et-Garonne continuera à y prendre sa juste part. 
 

Conseil Départemental 82

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant