Vers une gestion plus collaborative et plus intelligente du trafic routier pour gérer les pics de pollution
| LuisettiNetworks | Actualité  Vu 6691 fois
Article N°17217

Vers une gestion plus collaborative et plus intelligente du trafic routier pour gérer les pics de pollution

Qui ne connait pas Waze, le GPS participatif ? Est il en train de supplanter tous les systèmes de transport urbain intelligent ? L'application Waze est un système de cartographie participatif mise à jour par une communauté active de correcteurs en temps réel qui travaille à continuellement améliorer et mettre à jour les cartes de Waze, prenant en prendre en compte les changements dans votre quartier, améliorant en permanence les itinéraires pour tout le monde. Le système évalue la vitesse des automobilistes connectés et fournit une carte collaborative du trafic en temps réel, avec itinéraires de substitution dans le cas d'incidents, de ralentissement ou de contrôle routier.
Il permet d'organiser son co-voiturage de courte durée, de connaître ses amis connectés à Facebook se diriger vers sa destination et de coordonner les horaires d'arrivée de chacun . Mais surtout il permet de faire des économies en partageant les frais de transport et de pouvoir accéder à la station la moins chère sur votre itinéraire grâce aux tarifs partagés par la communauté.

Le slogan de Waze "Imaginez des millions de conducteurs sur les routes, travaillant ensemble avec un objectif commun : déjouer le trafic pour communiquer à chacun, chaque jour, le meilleur itinéraire pour aller et revenir du travail"

Face à ces applications collaboratives et l'augmentation croissante du trafic routier, les grandes métropoles s'équipent pourtant de système de suivi et de gestion du trafic. Pouvons nous imaginer que ces deux systèmes puissent collaborer ?

Certaines comme Cologne met en place un système d’analyse prédictive basé sur la collecte des informations de caméras de surveillance pour prévenir l’apparition des embouteillages et informer des incidents de circulation.

En effet, pour mieux gérer la circulation, et notamment les carrefours et les points de congestion, et éviter les pics de pollution, le centre de contrôle du trafic de la ville de Cologne collecte les données de plus de 150 stations de surveillance et de vingt caméras placées dans les rues, les autoroutes et les intersections les plus fréquentées.

Grace à l'analyse de la masse de données collectées (Big Data) les « Trafic Managers » responsables de la circulation sont parvenus à prédire l’état du trafic trente minutes à l’avance, avec un taux de précision de 94 % pour la vitesse des véhicules et de 87 % pour le volume.

Ce qui permettra ainsi à tous citoyiens de préparer leurs trajets à l’avance et déterminer s’ils doivent partir à une heure différente, prévoir un itinéraire alternatif ou utiliser un autre moyen de transport et dans tant sur le secteur urbain que péri-urbain ?

 

La ville de Bordeaux a développé Gertrude une Plateforme usagers et véhicules connectés Le système de transport intelligent  a été conçu pour être au cœur de la mobilité urbaine et de la sécurité des projets Smart City intégrant le Cloud et le Big Data. Ce système est utilisé dans plus de 30 villes dont Bordeaux, Brive, Caen, Dunkerque, Le Mans, Marseille, Metz, Montpellier, Nîmes, Reims, et 9 pays dont Algérie (Alger), Argentine (Posadas), Chine (Pékin), Egypte (Le Caire), Maroc (Casablanca), Mexique (Monterrey, Morelia), Paraguay (Asuncion), Pologne (Wroclaw), Portugal (Lisbonne, Porto)

L’application de ces technologies avancées et émergentes dans le domaine du transport a pour objectif de sauver des vies, gagner du temps, économiser de l’argent, réduire les consommations d’énergies & préserver l’environnement par exemple en adaptant les feux tricolores en fonction de l'intensité de la circulation, optimisant également les transports publics et les modes doux.

Les recherches actuelles amènent vers la construction d’un système coopératif où « tout » communique avec « tout » peut être demain connecté à des GPS participatif comme avec l’agglomération Versailles Grand Parc (VGP) qui a signé avec Waze un partenariat gagnant-gagnant concernant le partage de données.

Les grandes métropoles ont mis en place une combinaison de sytèmes et logiciels intégrés et interopérables pour soutenir leur politique de mobilité à travers des transports plus fluides, mieux organisés et gérant au mieux les pics de pollution.

A Lyon, le projet Optimod lancé en 2012, vise à améliorer la mobilité des personnes et des marchandises dans un environnement urbain et répond à plusieurs objectifs :

  • collecter des données en temps réel liées au trafic, à la vitesse et au temps de parcours grâce à des capteurs sans fil et des véhicules traceurs, centraliser et traiter l’ensemble des données de la mobilité urbaine sur une plateforme unique 

  • inciter au report modal par le changement des habitudes de mobilité via l’information d'un portail unique ouvrant les données publiques liées à la mobilité

  • gérer les places de stationnement et de livraisons en temps réel grâce à des capteurs

  • prévoir le trafic à une heure donnée

  • calculer les itinéraires multimodaux (de rabattement sur des gares relais, par exemple)

  • optimiser les itinéraires des conducteurs livreurs, les tournées des transporteurs de marchandises, le transport « du dernier kilomètre » et le maillage de consignes automatisées de livraison

  • optimiser les 1500 carrefours de l'agglomération lyonnaise.

Dans la lignée d'Optimod, le projet « Opticities » lancé en 2013 et coordonné par la Métropole de Lyon, rassemble 5 autres villes européen pour reproduire les expériences lyonnaises ailleurs en Europe et aboutir sur un standard européen.



Olivier LUISETTI

Lien :http://www.waze.com/fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant