Le commerce de proximité connecté, accessible pour une ville intelligente plus humaine
| LuisettiNetworks | Actualité  Vu 103076 fois
Article N°17240

Le commerce de proximité connecté, accessible pour une ville intelligente plus humaine

Comme il n'y a jamais eu autant de richesse dans le monde, possédée par si peu de personnes (0,12% des gens selon Pierre Rosanvallon - "La société des égaux" 2011).

Comment constituer un relatif "contre pouvoir" à ce gouvernement du monde et ces 0,12% qui le contrôlent ?

D'ailleurs, les milliardaires ont accru leur fortune de 237 milliards de dollars en 2016 et sont même parvenus au pouvoir avec Donald Trump.

Ce gouvernement financier du monde se nomme "commission Trilatérale"... Dans "Circus Politicus" leurs auteurs Christophe Deloire et Christophe Dubois nous révèlent une vaste enquête sur la réalité des mécanismes du pouvoir français et européen, de Paris, Bruxelles, Francfort, Berlin, Milan, Moscou, New York et Washington, ils sont connectés de partout où ils vivent, se fréquentent, se corrompent, et décident des principaux enjeux de la planète.  

En Europe, c'est à Bruxelles, mais aussi à Berlin que se mélangent technocrates lobbyistes du monde entier, services informatiques, juridique et financiers insaisissables, réseaux de surveillance russo-américains, où les médias mondiaux sont devenus leurs serviteurs. 

Face à ces enseignes mondiales (Apple, Amazon, Facebook, Wal-Mart, Uber, Fedex, UPS, Microsoft, AirBnB...) de plus 500 milliards de dollars, 750 pour Apple) , peu ont su réagir relativement tôt à l’émergence des pratiques web perforamantes de ces géants, les commerces indépendants ont pris beaucoup de retard. Mais leur grande communauté de clients pourraient les aider, et se désintéresser des géants mondiaux pour permettre ce rééquilibre et la distribution mondiale des richesses. 

Pour les 59 % des propriétaires de smartphones qui souhaitent recevoir davantage d’offres promotionnelles personnalisées via ce canal, quels sont les commerçants indépendants qui leur en propose ?

Encore trop peu de commerces indépendants, à peu près un sur deux disposent d’un site internet, d’une page Facebook.

Mais leur site n'est en rien collaboratif, ne géolocalise pas leur point de vente, et ne connecte pas entre eux leurs clients, ne favorise pas l'échange d'avis clients, de bons usages, ni « le click and collect collaboratif »

Avec ces sites collaboratifs, "
Je réserve en ligne", et je fais livrer avec d'autres clients les produits dans ma rue. Concernant les données de consommation aujourd'hui dans les mains exclusives des grands groupes, la parade serait le « SelfData », ou les clients et les commerçants de proximité pourraient les mettre à disposition pour une meilleure citoyenneté.

D'ailleurs, nous pouvons également imaginer des annuaires de commerçants de proximité qui respectent des valeurs écologiques, sociales et non spéculatives. 

Dans un autre domaine, je pense à ce service très simple et très utile et très collaboratif au service de tous.comme  accessible.net
Le coeur du projet Accessible est une base de données de tous les lieux d’intérêt (POI « Point Of Interest »), pour l'instant plus de 9000 lieux disposant d’installations accessibles pour tous types de handicaps, sur la base de 400 critères, lits pratiques dans hôtels, ou restaurants disposants de carte en braille
 

C'est ce que Tony Caladas, Pdt de l'Association la Ville Citoyenne Intelligente  appele « la smart city humaine », la ville vivante et intelligente qui surfe sur la nouvelle économie, qui ne sera pas que technologique, mais surtout humaine.

Cette vision de la "ville intelligente  humaine", devrait être un atout pour les habitants, sera le seul contrepouvoir contre la trilatérale qui semble mener le monde.

À travers ce type de projets dans sa commune, le maire et ses équipes pourraient créer une dynamique collective fédérant les énergies autour d’un projet commun, qui contribuerait à donner du sens à son territoire.

L’enjeu majeur de notre approche serait de nous donner la capacité à créer des usages et des services qui contribueraient à l’amélioration de notre qualité de vie et qui apporteraient des réponses aux besoins des citoyens.

Sans oublier de recréer du lien social !

La ville intelligente devrait aussi permettre d'améliorer nos espaces publics afin de faciliter l'accessibilité à tous les types d'HandicapS mais également un meilleur accompagnement.

C'est tout ce que  Tony Caladas nous souhaite pour 2017.


Cf ci après vidéo démonstration site accessible.net


Olivier LUISETTI

Lien :http://accessible.net

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant