« Ambition Territoires 2030 », un projet régional pour répondre aux grands enjeux de demain @auvergnerhalpes
| traditionactu | Ambitions Territoires | Schéma Régional  Vu 4802 fois
Article N°22315

« Ambition Territoires 2030 », un projet régional pour répondre aux grands enjeux de demain @auvergnerhalpes

« Ambition Territoires 2030 », c’est une vision du territoire élaborée avec le Schéma régional de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Ce projet régional doit anticiper les grands enjeux du développement durable, de l’aménagement du territoire, de la mobilité et des grandes infrastructures régionales du transport de demain.

Ce travail avait débuté dès 2017 par la mise en place de 12 réunions de concertation à l’échelle des départements, qui ont réuni plus de 1 600 personnes. Le projet a été construit ensuite tout au long de l’année 2018, à partir des remontées et des besoins des territoires. Il est désormais présenté à l’ensemble des participants et partenaires sous la forme de journées de
restitution. Les deux premières ont eu lieu à Grenoble et Clermont-Ferrand les 24 janvier et 1er février dernier.

A Lyon, Brice HORTEFEUX, Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’Aménagement du territoire et à la Solidarité avec les territoires auvergnats, Eric FOURNIER, Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’Environnement, à l’Energie et auxParcs naturels régionaux et Martine GUIBERT, Vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée aux Transports, ont présenté à l’Hôtel de Région à Lyon le projet « Ambition Territoires 2030 » devant 250 personnes.

Le projet devrait être arrêté par la Région lors de l’Assemblée Plénière des 28 et 29 mars prochains. S’en suivront une phase obligatoire de consultation des personnes publiques associées (SCoT, Départements, Etat, intercommunalités…) au deuxième trimestre, et une enquête publique qui devrait débuter à la fin du mois d’août 2019. Le projet définitif devrait quant à lui être adopté par la Région, au terme de cette procédure, lors de l’Assemblée Plénière de décembre 2019.

« Ce schéma, qui doit avant tout être utile aux habitants de notre région, a été construit en gardant à l’esprit que chaque échelon territorial doit être traité de façon équitable quelle que soit sa taille : de la plus petite commune de Rochefourchat dans la Drôme, à la grande métropole de Lyon de 1,55 million d’habitants, en passant par Saint-Etienne Métropole, nous devons pouvoir répondre aux besoins de la population locale et répondre aux grands enjeux de demain. Nous devons veiller à maintenir un équilibre entre les grandes métropoles, les villes moyennes et les territoires plus fragiles, et confirmer la place de la Région Auvergne-Rhône-Alpes comme leader français et européen dans la plupart des domaines (économique, touristique, agricole,  environnemental…) », déclare Brice HORTEFEUX, Vice-président de la Région délégué à l’Aménagement du territoire et à la Solidarité avec les territoires auvergnats.
« La Région doit coordonner les mobilités, organiser une offre de transport lisible et fluide pour les usagers des transports ! Le SRADDET est une opportunité pour définir un cadre d’actions collectif avec l’ensemble des territoires, un cadre d’actions qui n’oublie personne. Des grandes infrastructures de transport au réseau routier d’intérêt régional en passant par l’intermodalité, l’enjeu du SRADDET est de proposer une vision globale de la mobilité. Il faut décloisonner les modes de transports et travailler sur l’articulation du ferroviaire, du routier, de l’aérien et des mobilités actives pour proposer un parcours de mobilité complet aux usagers. », insiste Martine GUIBERT, Vice-présidente de la Région déléguée aux Transports.
« Que souhaitons-nous pour notre région, pour nos territoires en termes d’environnement dans la décennie à venir ? Evidemment des énergies renouvelables, mais aussi et surtout une consommation énergétique maîtrisée (23% par habitant à l’horizon 2030), des déchets mieux triés, mieux traités avec un modèle d’économie circulaire qui permet également d’économiser nos ressources, une biodiversité valorisée, protégée, un air sain avec une mobilité décarbonée et durable, qu’elle soit multimodale, multiusage. A travers le SRADDET, la Région entend accompagner les territoires à s’adapter au changement climatique au plus près de leur spécificité. Elle sera notamment aux côtés des métropoles, comme des autres collectivités pour accompagner de nouveaux modèles de développement, d’aménagement qui intègrent par exemple des projets de rénovation énergétiques, de prévention sur les déchets ou encore de corridors écologiques. Le SRADDET permettra de prendre en compte chacune de ces préoccupations au plus près des enjeux locaux. », explique Eric FOURNIER, Vice-président de la Région délégué à l’Environnement, à l’Energie et aux Parcs naturels régionaux. 

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant