Entretien avec Thomas Foehrlé, directeur de SOS Femmes Solidarité à Strasbourg.

| Strasbourg | Actualité  Vu 20182 fois
Article N°14943

Entretien avec Thomas Foehrlé, directeur de SOS Femmes Solidarité à Strasbourg.

SOS Femmes Solidarité lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes, qu'elles soient d'ordre physique, sexuel, économique, morale, psychologique pour en rompre le cycle et restaurer une citoyenneté mise à mal par ces violences souvent combinées.

En 2014 118 femmes sont décédées au cours de l’année écoulée, victimes de leur compagnon ou de leur ex-compagnon. En moyenne, une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son compagnon. 7 enfants sont également décédés concomitamment à l’homicide de leur père ou de leur mère. 25 hommes sont par ailleurs décédés, victimes de leur compagne, compagnon ou ex-compagne, 5 étant eux-mêmes auteurs de violences.


SOS Femmes Solidarité Strasbourg lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes, qu'elles soient d'ordre physique, sexuel, économique, morale, psychologique pour en rompre le cycle et restaurer une citoyenneté mise à mal par ces violences souvent combinées.

Pour ce faire, différentes structures existent.
Le centre Flora Tristan a pour mission principale d’accompagner sur une durée de 18 mois maximum des femmes victimes de violences conjugales ayant dû quitter leur domicile. Cet accompagnement a pour but de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle ou sociale.

La maison relais s'adresse à des femmes en général de plus de 50 ans. Celles-ci sont quasiment coupées de toute vie en société, peuvent présenter des problèmatiques mentales, souffrent d'addiction essentiellement à l'alcoll et aux médicaments. Cette structure leur permet de retrouver des repères, d'accepter une vie en commun, de retrouver petit à petit une certaine autonomie.

L'accueil de jour est un espace d'écoute, de soutien, d'orientation et d'accompagnement. Les femmes peuvent s'y présenter avec ou sans rendez-vous, ou tout simplement téléphoner. Le 3919, numéro national, les redige vers la strcuture de Strasbourg. En 2014 plus de 2 000 femmes ont été accuillies.

Thomas Foehrlé, directeur de SOS Femmes Solidarité à Strasbourg a la lourde tâche de coordonner ces 3 structures avec parfois des conditions administratives très lourdes.





 
SOS Femmes solidarité
Accueil de jour 67
5 rue Sellenick
67000 Strasbourg

03 88 24 06 06 ou 3919
adj@sosfemmesolidarite67.org

Marie-Anne LOEB

Lien :http://www.sosfemmessolidarite67.org

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant