Nouvelles de The Rockefeller Foundation @RockefellerFdn

| International | Coopération | Humanitaire  Vu 5716 fois
Article N°23134

Nouvelles de The Rockefeller Foundation @RockefellerFdn

Des dirigeants internationaux lancent une commission révolutionnaire pour sauver 840 millions de personnes dans le monde de la pauvreté énergétique

La Fondation Rockefeller a annoncé aujourd'hui le lancement de la Global Commission to End Energy Poverty (Commission mondiale contre la pauvreté énergétique ou GCEEP). La Commission définira un nouveau programme visant à approvisionner des centaines de millions de personnes en électricité dans le cadre de l'objectif 7 de développement durable à l'horizon 2030 des Nations unies.

La Commission est co-présidée par Ernest J. Moniz, professeur émérite de physique et systèmes d'ingénierie (MIT) et ancien secrétaire à l'Énergie des États-Unis ; le Dr Rajiv J. Shah, président de la Fondation Rockefeller et ancien administrateur de l'USAID ; ainsi qu'Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement.

Pour rendre ces efforts possibles, la Fondation a accordé une subvention à la MIT Energy Initiative (MITEI). L'équipe de recherche de la MITEI a établi un rapport initial, publié cette semaine, qui décrit les principaux problèmes auxquels fait face le secteur et sert de point de départ aux travaux de la Commission.
    

BELLAGIO, Italie, 13 septembre 2019 /PRNewswire/ -- La Fondation Rockefeller a annoncé aujourd'hui le lancement de la Global Commission to End Energy Poverty (Commission mondiale contre la pauvreté énergétique ou GCEEP) afin de relever l'un des plus grands défis du XXIe siècle : le manque d'accès à l'électricité dont souffre près d'un milliard de personnes dans le monde entier, en particulier en Afrique subsaharienne. La GCEEP témoigne d'un renforcement des travaux de la Fondation Rockefeller en matière de pauvreté énergétique et fera avancer les solutions énergétiques durables, les investissements et les partenariats déployés au niveau mondial ces dix prochaines années.

L'annonce du lancement fait suite à la première convocation générale des membres de la Commission au Centre Bellagio de la Fondation Rockefeller, à Bellagio, en Italie, le 10 septembre dernier. La Commission exercera ses fonctions sous la présidence conjointe de Rajiv J. Shah, président de la Fondation Rockefeller, d'Ernest J. Moniz, ancien secrétaire à l'Énergie des États-Unis, et d'Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement.

Environ 840 millions de personnes vivent aujourd'hui sans accès à l'énergie et, selon la Banque mondiale, 650 millions de personnes n'y auront toujours pas accès en 2030, des chiffres qui sont bien loin des objectifs de développement durable des Nations Unies. Pas moins de 90 % de ces 650 millions de personnes vivent en Afrique subsaharienne.

« Nous ne pouvons pas mettre fin à la pauvreté sans mettre fin à la pauvreté énergétique. », a déclaré Rajiv J. Shah lors du lancement de la Commission, « Malgré les progrès récents, le monde n'est pas sur la bonne voie pour résoudre ce problème d'ici 2030. Le moment est venu d'exploiter tout le potentiel de l'énergie distribuée en intégrant les atouts des systèmes réseau et hors réseau, afin de permettre des partenariats public-privé à grande échelle. »

L'ancien secrétaire à l'Énergie des États-Unis Ernest Moniz, a confirmé cette vision. « L'accès à l'électricité a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies grâce à des investissements publics et privés massifs dans les infrastructures réseau. », a déclaré le conseiller spécial du président du MIT et professeur émérite de physique et systèmes d'ingénierie du projet Cecil and Ida Green du MIT, « Pour atteindre les personnes demeurant hors de portée du réseau, des investissements plus importants seront nécessaires, tout comme une réflexion novatrice et une action coopérative de la part d'un grand nombre d'individus et d'institutions. Notre Commission réunit un groupe extraordinaire de dirigeants dotés de talents et de connaissances uniques ainsi que d'une détermination à mener nos travaux à leur terme. »

La Commission entend forger un consensus solide et réalisable définissant des opportunités viables d'accélération de l'accès à l'énergie à court terme et à moindre coût. Elle est composée de responsables de banques de développement, de services publics et de sociétés hors réseau, ainsi que de hauts universitaires, de leaders de l'industrie et d'investisseurs.

« Les économies ne peuvent pas se développer dans le noir. », a déclaré Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement, « Près de 600 millions de personnes n'ont toujours pas accès à l'électricité en Afrique et la majorité vit dans des zones rurales. La seule expansion du réseau ne suffira pas à donner accès à l'électricité à ces populations. Toutefois, une combinaison de solutions énergétiques décentralisées et d'expansion de réseaux intelligents nous permettrait de parvenir à une électrification universelle ayant un impact économique. »

La Commission s'appuiera sur les travaux d'une équipe de recherche dirigée par le secrétaire du GCEEP et directeur adjoint de la MIT Energy Initiative, Robert Stoner, et du professeur invité du MIT, Ignacio Perez-Arriaga. L'équipe de recherche se concentre sur l'identification et l'élimination des obstacles à une électrification universelle ayant un impact économique.

« La pauvreté énergétique est la conséquence de l'échec d'un système complexe englobant une infrastructure physique, des technologies avancées, des marchés, des politiques et des réglementations. Pour y mettre un terme, il est nécessaire de trouver des solutions généralisables qui rendent fiables et abordables tous les composants des systèmes électriques des pays à faible accès, pour tout le monde. », a déclaré Robert Stoner, « Notre équipe de recherche travaillera en étroite collaboration avec les membres de la Commission afin de développer des idées créatives pouvant donner lieu à une action. »

Le lancement de la GCEEP a également été marqué par la publication d'un rapport initial élaboré par l'équipe de recherche de la MITEI permettant de cerner les principaux problèmes que le secteur rencontre aujourd'hui et servant de point de départ aux travaux de la Commission. Dans le cadre de ses travaux subventionnés, la MITEI identifiera une feuille de route pour l'éradication de la pauvreté énergétique proposant des solutions qui fourniraient à tous une énergie abordable, durable et fiable.

Les co-présidents se réuniront le 25 septembre à l'occasion d'une table ronde dans les bureaux de la Fondation Rockefeller lors de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Pour plus d'informations sur la Global Commission to End Energy Poverty et ses travaux, et pour consulter la liste complète de ses membres, rendez-vous sur le site endenergypoverty.org.

À propos de la Fondation Rockefeller

La Fondation Rockefeller franchit de nouvelles frontières en matière de science, de données, de politiques et d'innovation afin d'apporter des solutions aux problèmes mondiaux liés à la santé, l'alimentation, l'énergie et la mobilité économique. Dans le cadre de ses activités philanthropiques dédiées à la science axée sur l'établissement de relations de collaboration entre partenaires et bénéficiaires, la Fondation cherche à inspirer et provoquer un impact humain à grande échelle dans le but de favoriser le bien-être de l'humanité en identifiant et en soutenant des solutions, des idées et des discussions décisives. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site rockefellerfoundation.org.
 

Fondation Rockefeller

Lien :https://www.rockefellerfoundation.org

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant