CPNA* octobre 18 : soutien du tourisme et du patrimoine lot-et-garonnais

| traditionactu | Hôtellerie | Divers  Vu 55577 fois
Article N°21577

CPNA* octobre 18 : soutien du tourisme et du patrimoine lot-et-garonnais

55 630 euros à la société d'exploitation Etablissement Beaulieu pour soutenir les travaux d'aménagement des chambres de l'hôtel « Le Lion d'Or » (Marmande) > 1 création d'emploi à la clé. 23 834 euros à la commune de Saint-Maurin pour aider à la restauration du clocher de l'abbaye bénédictine

Cet hôtel classé trois étoiles, adhérent aux Logis de France, s'est récemment agrandi pour étendre sa gamme et mieux répondre à la demande de la clientèle en centre-ville. Les travaux, actuellement en cours, portent sur l'aménagement de chambres plus spacieuses et de deux chambres accessibles aux personnes à mobilité réduite, la création d'une suite familiale, et de salles de bains haut de gamme, l'aménagement d'un nouvel espace de stockage du linge. De même, en terme d'éco-conditionnalité, des efforts sont consentis : limite de l'impact environnemental lors des travaux, installation d'une climatisation réversible, isolation acoustique et laine de verre, éclairage LED, robinets économiques... L'hôtel emploie actuellement 6 personnes et prévoit le recrutement d'un équivalent temps plein (ETP) supplémentaire ainsi qu'un apprenti. Les travaux ont commencé au printemps et devraient être finalisés cet automne. La Région finance ces travaux pour un montant de 55 630 euros.

Construite sur le tombeau du martyr Saint-Maurin, l'abbaye bénédictine éponyme a été consacrée en 1097. Deux tranches de travaux ont été réalisées en 2012 et 2013 : la tranche 1 concernait la restauration des toitures du corps de logis, pour laquelle la Région a accordé une subvention de 21 000 euros, la tranche 2 était consacrée quant à elle à la restauration des toitures de la tour sud et de la tourelle d'escalier, et a bénéficié d'une aide régionale de 16 500 euros. Aujourd'hui, la commune souhaite entreprendre la restauration du clocher qui menace de s'effondrer, et qui s'effectuera en quatre tranches. La première tranche de travaux permettra la restauration de la partie haute de l'édifice. Elle est financée à hauteur de 23 834 euros par la Région.
 

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant