Smart City Smartrezo: Les bons Eco-Gestes à adopter sur le web

| LVIC | Actualité | Divers  Vu 375213 fois
Article N°18447

Smart City Smartrezo: Les bons Eco-Gestes à adopter sur le web

Les technologies de l'Information et de la Communication font tellement partie de notre quotidien qu’elles passeraient presque inaperçues.
 
À la maison, comme au travail, ces nouvelles pratiques se sont démultipliées et ont changé complètement notre manière de communiquer, de partager de l'information, mais aussi de consommer de l'énergie et des ressources...




L’analyse du cycle de vie des TIC montre cependant qu’elles génèrent des impacts spécifiques (consommation de matières premières et d’énergie, gestion de déchets souvent dangereux…). Quels sont les bons éco-gestes à adopter sur le web ?
 
Ce n'est pas parce que c'est immatériel que ça n'a pas d'impact dans la vie de tous les jours.
 
Toutes les étapes du cycle de vie du numérique ont un impact sur l’environnement et la société : l’extraction des ressources nécessaires à la fabrication de nos équipements (dans des pays souvent peu respectueux des droits humains), leur transformation industrielle, leur transport, les usages que nous en avons et enfin leur fin de vie.
 
Si on veut apporter des solutions précises, il faut prendre en compte ces cinq étapes du cycle de vie.
 
Cycle de vie d’un produit :
 




 
Nous pouvons prendre des exemples pour illustrer mes propos :
 
Pour la conception de nos appareils, il existe des solutions alternatives comme celles du Fairphone qui prend le contre-pied de ses concurrents avec un smartphone à dimension équitable, propre et durable.
 
Aujourd’hui il existe des  sites internet d'auto réparation tel qu’à l'instar d'Ifixit, qui est spécialisé dans le démontage d’objets électroniques en tout genre.
 
Vous pouvez également y retrouver à votre disposition des guides / tutoriels pour réparer votre Mac, tablette, téléphone, voiture… ! À nous humains de faire un petit effort de bricolage.
 
Il est également possible d’acheter des ordinateurs  d'occasions dans des magasins spécialisés comme Informatique Occasions à Roubaix ou le Réseau national Envie, qui recycle et rénove de l’électroménager pour former un modèle vertueux d’économie circulaire. Il en existe surement d’autres, mais le but étant de montrer qu’une solution existe et fonctionne.
 
Nos vies numériques ont aussi une forte empreinte carbone, les 100 sites Internet français les plus visités consomment autant d'énergie que 3077 foyers (source : Ademe / Web Energy Archive - 2014).
 
Un numérique écologique, est possible, voici quelques astuces qui existent :
 
1) Vider sa boîte e-mail et n’y garder que les choses importantes, bloquer les spams, limiter le nombre de destinataires...
 
Si vous envoyez 6 mails par jour vous émettez autant de CO2 que si vous faisiez  1 km en voiture. Sur un an, vous polluez autant qu'un trajet Paris Nantes.
 
2) Limiter le poids des documents en pièces-jointes :
 
Essayez d'optimiser la taille des documents, supprimer les pièces-jointes inutiles, ou les envoyer par lien sur le cloud.
 
3) Utiliser la barre de favoris pour accéder à un site:
 
Une recherche sur Google émet autant de CO2 que de porter à ébullition de l’eau avec une bouilloire électrique. Mieux vaut rentrer une adresse URL dans l’explorateur Internet plutôt que de faire appel à un moteur de recherche. Ou bien faites-vous des favoris (marque-pages) !
 
4) Limiter l'usage du cloud :
 
On consomme deux à quatre fois plus d'énergie en sollicitant les serveurs extérieurs. Pensez à utiliser un disque dur ou une clé USB qui ne consomme rien une fois débranchés.
 
Nous pouvons également utiliser des moteurs alternatifs à Google (avec les mêmes avantages) tel qu’Ecosia qui est un moteur de recherche caritatif qui reverse 80 % de ses revenus publicitaires à un programme de reforestation présent partout dans le monde (au Burkina Faso, au Pérou et à Madagascar etc…).
 
Ou bien encore LILO qui est un moteur de recherche qui finance des projets sociaux et environnementaux grâce à une partie des revenus générés par la publicité.
 
Pour ma part la bonne utilisation de ces usages seront toujours un pas favorable à l’écologie et à une meilleure qualité de vie.
 
 
 

Tony Canadas

Lien :http://www.lavilleintelligentecitoyenne.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Abclest :12/09/2017 00:03:27 Article très intéressant. Je partage... mais quel impact écologique aura ce commentaire?!