Le PEX : futur parc des expos Toulouse #Pex #Toulouse Métropole #occitanie #manatour #tvlocale.fr
PLAY VIDEO
| Reportage | [Entreprise] Développement économique | Actualité | Vu 10036 fois
[christian GARCIA] Vidéo N°15725

La construction du nouveau Parc des Expositions de Toulouse Métropole a débuté fin 2016 avec la construction de la base vie et le lancement des travaux de terrassement des voiries, des bassins et de la plateforme des bâtiments Le chantier du nouveau Parc des Expositions bat son plein, au nord de Toulouse. Un équipement qui doit permettre d'accueillir 1 million de personnes. Les premiers événements sont annoncés dans 3 ans, fin 2020.

 L'équipement, qui remplacera le parc des expositions de l'île du Ramier, accueillera 80 événements chaque année. Il sort déjà de terre et la société Manatour  qui gère  aeroscopia entre autre, propose  sur son site  en ligne des visites  grand public ; peu  pour l’instant mais cela vas aller en grandissant  au fur et à mesure de l’avancée des travaux.
Déjà, le site est totalement transformé, sur une surface de 100 hectares au total. Plus de 500 ouvriers travaillent sur le chantier actuellement, sur la commune d'Aussonne. Au printemps 2017 a commencé l'édification des murs et de la charpente du grand hall (40 000 m2) et du parking couvert (3 500 places).

Accès routier, et tramway. Un nouvel accès routier est ouvert au grand public au nord du site. «Une première réponse à certaines craintes des riverains sur l'accès au site», selon Europolia, la société en charge de l'aménagement. La création d'un pont sur la Garonne, projet vieux de 40 ans qui relierait l'A62 au nord à la D902, revient sur la table. La prolongation de la ligne T1 du tram, elle, est programmée en 2019 pour desservir directement le parvis du PEx.
 Les travaux de terrassement ont été titanesques.   21 000 m3 de terre ont été retirées du site et 14 000 tonnes d'enrobé ont été posées, dont 5 000 provenant de démolition de chaussées anciennes. Cela a représenté six mois de travaux, soit l'équivalent de 25 hommes par jour, avec des pointes à 50.

80 événements par an. L'exploitant du site, GL Events, table sur 80 événements environ chaque année. Pas moins de 50 salons commerciaux et de loisirs, 25 conventions ou congrès professionnels, 5 grands événements, 1 foire commerciale internationale et 1 grand salon professionnel devraient attirer 1 million de visiteurs chaque année, sur 230 jours d'activité. «Nous serons dans la bataille pour les plus grands salons internationaux», note Alain Garès, directeur général d'Europolia. La halle des conventions (15 000 m2) pourra accueillir entre 6 000 et 8 000 spectateurs pour des matches sportifs (handball…), jusqu'à 12 000 pour des concerts.
C'est LE projet de la Métropole pour ces trois prochaines années. Les 311 millions d'euros de budget hors taxes seront apportés par Toulouse Métropole (199 M¤), la Région Occitanie (45 M¤), le conseil départemental de Haute-Garonne (45 M¤), et le SMTC Tisséo (22 M¤). Un budget bouclé avec «un peu de retard» courant 2016 et après 56 mois de procédures légales, qui comprennent notamment des zones de compensation écologiques pour les espèces protégées.
 
 des hôtels, des entreprises et… les pompiers
Le PEx, c'est une zone de 100 hectares au total. Dont 23 hectares qui deviendront une zone économique autour du Parc des expositions lui-même. Hôtellerie, restauration, bureaux et commerces de proximité sortiront de terre à partir de 2019 sur la partie ouest du projet (côté Cornebarrieu). C'est sur cette zone que sera construite une nouvelle caserne des pompiers du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS).  La localisation de cette nouvelle caserne, à proximité de l'aéroport et sur le site du PEx, qui pourra accueillir plus de 15 000 personnes sur de grands événements, est évidente..
La zone est du PEx (côté Beauzelle), se développera à partir de 2020, notamment autour du parvis piéton. L'actuelle zone d'activités de Garossos, déjà bien remplie, devrait connaître des changements de propriétaires dans les années à venir
Retombées économiques estimées à 220 millions d’euros par an
Parfaitement intégré dans son environnement, le futur Parc des Expositions et Centre de Conventions de Toulouse Métropole (PEx) dispose d'une architecture à la fois emblématique et fonctionnelle. Situé à seulement quelques kilomètres au nord-ouest de la ville rose et à proximité immédiate de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le bâtiment dispose d'une desserte optimale, renforcée par l'aménagement d'infrastructures spécifiques.

Le PEx pourra s’adapter à un large éventail de configurations. Ainsi, au-delà de la polyvalence du Hall d’Expositions et des 70 000 m² de surface d’exposition couverte, il offrira, avec la Halle des Conventions, de nouveaux espaces dans des bâtiments distincts, suffisamment dimensionnés pour accueillir des manifestations professionnelles et de loisirs d’envergure. La nouvelle fonction Congrès – Conventions permettra l’organisation de grandes rencontres professionnelles de plus de 1 200 personnes qui échappent aujourd’hui à Toulouse faute d’équipement adapté.
Ce nouveau Parc permettra de développer de nouvelles manifestations dans un environnement confortable. La possibilité d’accueil de plusieurs événements concomitants est également un point fort.
Le nouvel équipement pourra accueillir :
  • des salons professionnels (plus de 50 000 m², qualité des halls, espaces pour l’organisation de conférences et d’ateliers…),
  • de très grands congrès, conventions d’affaires pour plus de 5 000 personnes,
  • des congrès expo (salle pour plénière, salles pour les commissions, espaces de restauration, halls d’expositions)
  • de très grands événements type assemblées générales, meetings
  • de très grands événements sportifs (démonstrations, compétitions, spectacles) de niveau européen ou mondial.
  • sources  ( toulouse metropole, PEX communication, presse locale et spécialisée...)
 
[christian GARCIA]

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant